Un morceau de ciel bleu!

Publié le par covix

Un morceau de ciel bleu!
Un morceau de ciel bleu!

 Le bleu du ciel a fait son retour, hier vendredi c’était écrasant sous les rayons du soleil dans cet après-midi d’une ville digne du sud ! où l’activité semblait dormir. Seuls, les martinets s’agitaient dans le bleu éclatant d’un jour d’été pas encore là, simplement la porte entre- ouverte à son devenir.

 Le merle laissait ses trilles plus harmonieux à ceux des martinets, le vent du sud agitait les arbres, les stores déployés au-dessus des balcons. Tous deux semblaient annoncer une soirée, une nuit orageuse, le ciel obscurci en était l’image, ce n’était qu’une impression.

 Ce matin lourd d’un ciel laiteux laissant place petit à petit au retour d’un bleu plus doux.

 6econtinent s’active dans le quartier, les musiciens se préparent pour la parade sur la place.

 Les fils de Mésopotamie seront aussi de la fête. Ce soir au parc de Gerland, les latinos déploieront toutes leurs musiques.

 Le bleu du ciel invite à un air de vacance en Espagne, au Moyen-Orient, en Amérique latine. Le merle s’est tu, les martinets voltigent toujours dans le bleu de l’éther.

 Les uns déménagent, les autres s’installent dans des locaux rénovés, les Espagnols se préparent à la soirée football !

  L’écrasante chaleur n’efface pas la vie d’un quartier. Pendant ce temps, les derniers mots, les dernières phrases, pages de « La tête en arrière » ont fini de me transporter dans un monde frisant la folie ordinaire !

 Celle d’une cantatrice qui emménage dans une maison, dévoreuse de son énergie.

 Elle parle, nous parle, d’une journée, des journées, des mois à lutter contre les affres de la vie, perte de la voix, perte du travail, tenter de remonter la pente, prisonnière de son inorganisation, dépassée, dévorée par les tâches qui l’accablent, faire face à un tuyau qui fuit, avec les pucerons qui dévorent le rosier, le lierre envahissant…

  Métaphore dans sa tête, dans son âme tombant dans la douleur d’une spirale qui s’enroule autour de son corps qui prend le chemin de la bâtisse qui la submerge par le délaissement.

  Bien des femmes s’y retrouveront, atteintes ou pas par le chômage, le travail dehors, à la maison. Le mari trop loin, absent, tant physiquement que psychiquement, la laissant seule affectée d’une vie trop lourde à porter pour elle.

 J’ai aimé cette lecture où la narratrice se parle à la deuxième personne tout au long des pages, ordres, questionnements !

 Quatrième de couverture.

" Surveiller les bambous, Écrire une petite annonce. Panser le tuyau malade. Oublier le latin. Améliorer les vocalises. Protéger la petite. Apprendre La Voix humaine. Rester vigilante. Même en dormant. VA VOIR AILLEURS SI J’Y SUIS.  Faire taire les voix. Préparer Noël. Garder la tête sur les épaules. Déplacer le cercueil. Marcher dans le vent des rues. Trouver du travail.

 

Et penser à faire tableau récapitulatif pour ne rien oublier."

La tête en arrière.

Violaine Schwartz.

Ed.P.O.L.

Publié dans Livre, Lyon, Jour, Vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LADY MARIANNE 07/06/2015 09:52

encore de belles festivités par chez toi !
oui chaud ici aussi !! le jardin a soif et nous aussi !!
bon dimanche - bisous !

covix 11/06/2015 14:48

Samedi soir un bel orage, et dimanche encore plus violent avec le vent en prime, une tempête!
Bises

Bernieshoot 07/06/2015 08:49

Une lecture qui s'annonce intéressante

covix 11/06/2015 14:47

Très, et parfois j'ai l'impression que je suis comme la narratrice!
@mitié

ALP ou 56M77 07/06/2015 05:18

Bonjour COVIX

Pour nous chaud

mais pas a un point de coup de chaleur

Grand air, soleil, soleil

A consommer sans modération

Et devenir couleur miel

Pour une bonne satisfaction

Excellent dimanche

Amitiés

56MELDIX77

le Briard Breton

http://aveclaphoto.eklablog.com/

http://56meldix77.eklablog.com/

Problème de connection ce matin

décrochage permanent

covix 11/06/2015 14:45

Pas facile ces connections, je rame, car sur le bacon avec un petit portable.
@mitié

lemenuisiart 06/06/2015 20:46

Il faut toujours tout faire, bon week-end et à lundi

covix 11/06/2015 14:38

Surtout quand on est seul!
@mitié

Marc de Metz 06/06/2015 18:40

Bonsoir l'ami.
J'ai jeté un coup d’œil cet article.
Metz est passée en "été" je passe énormément de temps dehors pour en profiter.
Y être me retient loin de mon clavier mais je ne m'en veux qu'un peu car c'est du temps bonheur.
Merci pour tes visites et tes commentaires comme celui d'aujourd’hui sous les photos de la soirée d'anniversaire de Bernard. Il te remercie pour tes vœu, c'est sympa, très.
Bonne soirée Covix, bon dimanche aussi.
@ bientôt, Marc de Metz.