La fin des couleurs!

Publié le par covix

La fin des couleurs!

  Un texte (brut de pommes) que j'avais publié en 2008. Le blogue avait quelques semaines.

  Pour la période des contes de fin de Noël, il m'est venu l'idée de le remettre au goût du jour.

La fin des couleurs!

Gris, noir, vert, ocre, marron, couleur de sol.
Gris, très noir au loin le ciel s'assombrit. Déjà le haut et le bas ne font plus qu'un, quelque chose tombe.
 Ce n'est pas de l'eau, non pas la pluie maintenant, c'est froid, ne fais pas de bruit du moins nous ne l'entendons pas. Son parfum nous avait alertés auparavant, comme du coton s'arrachant des branches de leurs arbrisseaux, ça vole dans la bise. L'horizon se rapproche de nous, le rideau blanc s'épaissit, la couleur du sol comme les cheveux de nos anciens blanchis. Les cristaux fondent dans la main, le gris de la cour n'est plus le noir ce grisâtre, le marron disparaît et l'ocre aussi. Le vert du pré petit à petit s'éclipse pour faire place au manteau blanc, les arbres nus revêtent ce vêtement qui les protégera. La porte s'ouvre, viens n'attrape pas froid me dit une voix douce et ferme à la foi, je m'exécute et me colle à la fenêtre, le ciel, la terre ne fond plus qu'un comme deux corps enlacés, la rêverie m'emporte, je ne sais où. La première neige me prend par la main et m'accompagne gambadant dans les vallons, sur les collines, le crissement des pas dans la cour me réveille.


 

La fin des couleurs!

C’est le père Noël qui vient nous voir! Le général hiver est là ma bonne dame dit-il en entrant et raclant ses sabots.  
Je repars à combattre les flocons ennemis, puis je fis la paix, le soir venu, plus de vert, de gris, noir, ocre et marron tout était blanc sol, ciel, la nuit arriva, même le noir du ciel ne l'était plus avec son rideau neigeux qui continuait à descendre.
 Une soupe, la brique enveloppée dans le journal, je la glisse entre les draps, mets mes habits de nuit et me voilà parti dans les nuages. 

La fin des couleurs!

Le matin il neige encore, moins fort que la veille, je pris vite un bol de chocolat chaud un bout de pain que je trempe dedans puis sors dehors et court après les flocons, cette farandole finissante, je me mis à faire des boules de neige.
Je les colle les unes aux autres, les roule, fis un gros tas lui donnant la forme d'un corps, je lui mis un balai dans les bras, un béret sur la tête, des gros cailloux pour les yeux, une carotte pour le nez, une serpillière en guise d'écharpe, des petits cailloux pour faire une bouche souriante, cela me prit la demi-matinée, rentre, tu vas avoir froid, l'oeuvre terminée je me mis à l'abri prêt du feu dans la cheminée, le manteau blanc continuai de tomber et je me réchauffai, avec des idées pour voyager.

La fin des couleurs!
La fin des couleurs!

Publié dans poésie, conte, Noël, gifs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lemenuisiart 16/12/2015 19:35

C'est très bien raconté, bien dans les détails

covix 20/12/2015 22:16

Je l'ai repris et corrigé. Plus de saison, si je puis dire, que lors de sa parution.
@mitié

margaux33 16/12/2015 09:45

bises bonne journée

missfujii. 16/12/2015 07:48

Joli ce conte, qui révèle ton âme d'enfant !!