Le tableau du samedi… 45

Publié le par covix

Le tableau du samedi… 45

Pour la communauté, Le tableau du samedi ,

gérée par Lady Marianne.

Mon choix de la semaine.

J'ai choisi une peinture de Fernand Léger, toile que j'ai découvert dans les années 60 tout comme les tapisseries de Jean Lurçat. J'ai beaucoup aimé son style.

Biographie.

Fernand Léger est né, le 4 février 1881, à Argentan, dans l'Orne et est mort le, 17 Aoüt 1955, à Gif-sur-Yvette, Essone. Fernand Léger est un artiste peintre, céramiste, sculpteur,  créateur de vitraux et de cartons   pour tapisserie, dessinateur et illustrateur, un artiste que l'on peut qualifié de complet. Il a été l'un des premiers à exposer publiquement ses travaux dit tubiste, mais qui est d'inspiration cubiste. En 1900, âgé de 19 ans, il monte à Paris pour suivre ses études d'architecture, qu'il ne fera pas, mais s'orientera vers l'art picturale. Moins prometeur et stable que le métier d'archirecte.

 Il échouera à l'entré des Beaux-arts, ce qui le fera courir à droite et à gauche pour s'intaller. C'est Daniel-Henry Kahnweller qui deviendra son marchand. Il est très "influencé" par Cézanne et découvre en même temps le cubisme de Picasso et Braque.

Évolution.

 En 1909, il défie Cézanne dans le Compotier sur la table, sans doute pour évacuer l'idée d'influence que pèse l'artiste sur lui.Rencontre. Il travaillera aux côtés de Modigliani, Laurens, et en particulier Alexander Archienko. Il se liera d'amitié avev  Blaise Cendrars, Max Jacob et Guillaume Appolinaire.

Son choix dans le cubisme, ne se tourne pas dans l'intellectuel de l'art mais dans son aspect viuel.

Son art se développe en étant spectrateur assidu du cirque Médrano, il peint les acrobates, clowns, jongleurs dans une sorte de corps mécanisé comme les objets dans lesquels ils évoluent.

Politique. 

En 1945, il adhère au Parti Communiste Français.

 1950, Audincourt, dans le doubs, il participe avec, Jean Bazaine, Jean Le Moal à la décoration de l'église du Sacré-Coeur, en créant les 17 vitraux de la nef et du choeur et aussi les cartons de la tapisserie qui est située derrière l'autel.

 On peut retrouver son art sous toutes ses formes dans diverses villes et agglomérations nationales.

 

Le tableau du samedi… 45

 Les Bâtisseurs.  (Moscou)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gazou 17/04/2016 10:34

C'est un peintre que je connais mal, merci de nous en parler, j'aime bien ses bâtisseurs

lemenuisiart 16/04/2016 19:45

Ce n'est pas mon style, enfin il en faut pour tout le monde
Sinon musique sur le blog chat

Lenaïg 16/04/2016 14:31

Bonjour Covix. Heureusement que Fernand Léger ne s'est pas découragé de ne pas être accepté à l'école des Beaux Arts et si cela avait été le cas, qui sait si son génie, son style n'auraient pas été détournés, étouffés. Intéressant choix de tableau, hommes et matériaux entremêlés, dynamisme, ouvriers heureux, éclairage d'un communisme qui n'a pas su tenir ses promesses et dont on ignorait le côté sombre d'alors. Merci beaucoup, bien amicalement.

Mamylou 16/04/2016 10:56

Il y a beaucoup de ferrailles dans ses toiles et ça me rappelle Picasso, mais ce serait plutôt du "tubiste". Passe un bon week end.

LADY MARIANNE 16/04/2016 08:52

grâce à toi j'en sais plus sur cet artiste-
j'aime bien ces ouvriers bâtisseurs, c'est vivant, coloré !!
merci pour ta fidélité au défi du samedi- bises-

missfujii. 16/04/2016 08:02

Merci pour cette biographie qui me permet d'en savoir plus sur ce peintre

Martine 85 16/04/2016 06:44

J'aime Léger que je surnomme le peintre du lourd. Voir un poème que je lui ai consacré : http://quaidesrimes.over-blog.com/2015/12/leger-peintre-du-lourd.html . Bon week-end. Bises