Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de covix-lyon

Abécédaire Philosophes et auteurs divers... V

25 Mars 2017 , Rédigé par covix Publié dans #Défi, #Violette, #Abécédaire, #Livres, #Auteurs

 

 

Pour Violette, en ce samedi, un nouveau défi de l'Abécédaire.

Les Philosophes et les auteurs divers.

 Aujourd'hui le V est à l'honneur.

 

 

J'ai pensé à Jules Vallès, dont je suis en train de lire "Le Bachelier".

 Né Louis Jules Vallez, il adoptait Jules Vallès pour signer ses ouvrages.

Il est né, au Puy-en-Velay, le 10 juin 1832 et décédé, le 14 février 1885 à Paris, il repose au cimetière du Père-Lachaise.  

  Il est né dans un milieu modeste, marqué par la pauvreté, un père instituteur intransigeant et une mère possessive et violente. Il sera un éternel révolté contre l'injustice et l'ordre établi. En 1848, lycéen à Nantes, il prend part aux manifestations de la révolution de 1848.

Il rate son baccalauréat et monte à Paris où il mènera une vie de bohème et défendant les idées révolutionnaires. en 1857, il publie son premier ouvrage, "L'argent". Le figaro, qui remarque son travail, publie un article, "Dimanche d'un jeune homme pauvre." et il lui ouvre ses portes comme journaliste chroniqueur.

Il profitera de cette période, de cette expérience, pour créer des journaux, notamment,  La Rue et le Peuple, il se bat pour la liberté de la presse. Durant le second Empire, il séjournera souvent en prison.

Au départ de la guerre de 1870, il sera emprisonné comme pacifiste. Après la défaite et sa libération, il s'engage dans  l'Internationnale et fait paraître "Le Cri du Peuple". Durant la Commune de Paris il sera élu député du XVe arrondissement et deviendra l'un des chefs de l'insurrection.

Il est et reste un défenseur de la libre expression et sera un des farouches opposants à la dictature du comité de salut public. Il combat jusqu'à l'écrasement de la Commune. 20 000 insurgés seront fusillés lors de la semaine sanglante, Jules Vallès parvient à s'enfuir en Angleterre.

Condamné à mort par contumace, il vivra dans la misère à Londres, il enverra de nombreux manuscrits, sous divers  pseudonymes, notamment les deux premiers tomes la trilogie* Jacques Vingtras, "L'Enfant, Le Bachelier".

 Amnistié par la loi de 1880, il retournera à Paris que trois ans plus tard. En 1885, il meurt épuisé par le diabète. 100 000 personnes suivront sa dépouille jusqu'au Père-Lachaise.

   J'ai bientôt terminé la lecture de l'ouvrage " Le Bachelier", je vous en parlerai, j'ai trouvé bien des similitudes avec notre 20e siècle.

* La trilogie sera rééditée sous sa signature, elle raconte, sous le couvert de Jacques Vingtras, sa vie, une bio romancée.

Quelques ouvrages.

L'Argent -1857, non signé.

La Rue, 1866, signé.

Le Bachelier (Vingtras II) 1878 parut en feuilleton sous le pseudo Jean de La Rue

L'enfant- 1881 sous les pseudo  Chaussade.

En 1881 les deux titres seront édités aux Éditions Georges Charpentier sous la signature de Jules Vallès.

L'Insurgé- 1886.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jazzy57 26/03/2017 09:06

Tres belle présentation de cet auteur , j'avoue n'avoir pas lu le bachelier , il faudra que je répare cet oubli . J'attends avec impatience ton billet sur le livre .
Bon dimanche
Bisous

erato 25/03/2017 21:40

Un homme déterminé et honnête dans ses convictions !
Belle soirée, bon dimanche Covix

Violette dame mauve 25/03/2017 20:54

le o de coïncidence s'est envolé!

Violette dame mauve 25/03/2017 20:53

Une agréable cïncidence que tu lises une oeuvre d'un auteur commençant par V
Bon dimanche
Bisous

Cléo 25/03/2017 01:33

Il ne l'a pas eu facile! Dans la photo, on sent l'homme en colère! À suivre! @mitiés