Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de covix-lyon

Billet Lyonnais!

16 Juin 2017 , Rédigé par covix Publié dans #Lyon, #Billet, #Photos, #Vidéo, #ma ville

   La ville est submergée d’un bleu azur la plongeant dans une léthargie d’été, enfin presque. quelques nuages bourgeonnants bien hauts dessinent des formes abstraites dans l’éther.

  Je pose mon regard sur un banc, un essaim de martinets tournoyants comme tourbillon dans un cours d’eau ou celui de l’aspiration d’un siphon.

  C’est un spectacle étrange ; j’ai l’impression que toute la colonie de ces oiseaux c’est donné rendez-vous en ce lieu, un peu comme une concentration de bikers.

  Puis le regard est attiré par une autre âme volante bien différente de ce rassemblement ; un rapace plane au cœur de ce ballet. Je n’ai pas eu le temps d’immortaliser la scène avec l’APN. Elle s’était volatilisée, comme elle est apparue.

  Ce n’est pas la première fois que j’observe un rapace dans le ciel du quartier, il y a quelques semaines, alors que je l’avait remarqué au même endroit, je quittais le balcon pour la cuisine et c’est la vue d’un bec jaune qui plongeait dans la rue qui me surpris, pas le temps d’apercevoir l’impact.

  Dans ce ballet, digne du Boléro de Ravel, le mystère est grand ; aurait-il eu des visés sur une progéniture, peu importe, cela me faisait penser aux abeilles d’Asie qui se défendent des attaques du frelon asiatique en formant un essaim qui l’étouffe.

  Une autre vue, de nuit cette fois-ci, la pleine lune est passée depuis deux jours, mais sa rondeur est encore perceptible ; elle apparut derrière une cheminée, il fallait être décalé de son axe pour la voir, une Colombine rouge orangé, nous avons droit parfois à des images que dame nature sait nous présenter.

  Mercredi dernier, le soir après l’émission de Gérald sur radio pluriel, il nous accompagne, l’invité et moi jusqu’au métro, quand j’avais une voiture, bien souvent je ramenais les invités dans la ville de Lyon.

  Durant le parcours le ciel à l’Ouest donnait sa fête. Une énorme boule rouge inondait quelques nuages.

  Je n’avais jamais vu le soleil dans cette teinte-là, plus orangé le soir au couchant en été, mais là c’était une autre impression.

  J’y voyais une naine rouge. L’astre du jour était en fusion comme le métal sortant du four pour être coulé en lingots ou barres qui seront travaillés ultérieurement.

 L’astre du jour montrait toute sa puissance, sa générosité, mais aussi tout ce que nous avons à craindre de lui. Crainte de le voir attraper la grosse tête, qu’il n’enfle et n’explose, brûlant tout son environnement.

  Laissons le vivre comme il l’entend, nous n’y pouvons rien.

Photo du 4 juin 2017

Photo du 4 juin 2017. 

 Hier, jeudi, 32,5° à l’ombre à 13 h et ce jusqu’à 18 h, 30,9 à 9 h 15 le matin.

  Donc dans la rue des comédiens qui répétaient leurs textes en déambulant sur le bitume.

  Il y a un atelier, une salle où se construisent des spectacles. J’aime cette ambiance qui parfois nous emporte dans des scènes conflictuelles, familiale ou autres.

 La porte de la salle de répétition se ferme, les comédiens sont rentrés pour l’énième fois et c’est dans le secret du lieu que se dénoue l’intrigue.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jazzy57 17/06/2017 19:13

J'aime beaucoup ce partage d'atmosphère . 30 degrés à 9 heures du matin aie aie aie je ne serais pas à l'aise à Lyon .

missfujii. 17/06/2017 08:26

Un beau billet, je me suis régalée

lemenuisiart 16/06/2017 18:58

Que tu racontes bien