Les hommes du jour.

Publié le par covix

 

 

 

  Vous avez remarqué comme l’un des sujets majeurs de nos conversations, de nos échanges est porté sur la météo.

   Cet hiver qui ne finit pas ses valises pour aller en vacances pendant 9 mois, bon sans, tu en as de la chance, laisse ta place au printemps pour qu’il fasse son boulot.

    Tout ça pour en arriver à un article dans le Progrès de Lyon du dimanche 18 mars dernier.

  Le physicien Suédois Andres Celsius inventa l’une des premières échelles centigrades, nous le savons tous.

 Attention, je vais faire du macronisme, en même temps ! entre la Presqu’île lyonnaise et le bourg de la Guillotière (encore dans le Dauphiné) le mathématicien Jean-Pierre Christin et le maître-verrier Pierre Casini ont réussi à élaborer un nouvel instrument précis de mesure des températures.

  L’histoire fait très peu référence à cette invention majeure du XVIII e siècle par ces deux Lyonnais.

   Casini en tant que maître-verrier, l’un des rares avec son homologue de Paris, et J-P Christin ont mis au point ce thermomètre au mercure, rendons à César, plutôt Fahrenheit qui l’inventa mais avec des graduations correspondant à ses calculs de températures.

     Casini qui tenait boutique à la Guillotière vit son commerce prospérer et ce sont surtout les éleveurs de Bombyx pour la culture de la soie qui en a fait la renommée.

 Les médecins aussi commencèrent à l’utiliser pour mieux saisir la fièvre des patients et les météorologistes de l’époque pour mieux évaluer les relevés de températures.

   En 1744 l’Almanach de Lyon l’utilisera pour donner les températures et devant la pertinence des résultats, l’opération sera suivie les années suivantes.

   Aujourd’hui, alors que le mercure a cédé la place au digital, nous ne pouvons que penser à cette  invention de J-P Christin et P.Casini.

  Il semble qu’il ne reste qu’un seul exemplaire de ce thermomètre et il est au Musée des sciences de Londres.

 D’après un article du Progrès du 18 mars 2018.

 

« Pour construire un bon instrument, le mercure y sera préférable à l’esprit du vin.

Jean-Pierre Christin.

 

http://www.sciencemuseum.org.uk/

 

Publié dans Lyon, Histoire, ma ville

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lilousoleil 22/03/2018 07:51

C'est bien de le dire et de s'instruire !
avec le sourire

missfujii. 21/03/2018 08:08

J'aime les articles instructifs comme celui ci

margaux33brig08 21/03/2018 07:55

bel hommage. bises

Cléo 21/03/2018 02:01

C'est bien de le rappeler : beau billet Bernard ! Bises et bon mercredi !

colettedc 20/03/2018 22:50

Oh ! Grand bravo et merci à eux !
Merci Covix,
Bises♥

jazzy57 20/03/2018 20:47

Merci beaucoup pour ce rappel , rendons oui à César ce qui lui appartient
Bonne soirée
Bisous

Martine MARTIN 20/03/2018 20:13

C'est très intéressant. Merci. Il faisait beau ici en Vendée aujourd'hui et l'hiver a rendu son dernier souffle : un vent de nord ouest un peu frais. Bises

LADY MARIANNE 20/03/2018 20:13

bravo messieurs !!
je ne savais pas ou oublié ??
merci pour les explications !!
bonne soirée- bises-