Mardi poésie chez Lady Marianne.

Publié le par covix

 

 

 

Lady Marianne..

 

 

 

Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut,
Lady publie nos liens

OU

nouveau-avec un thème !

 

Entre les mots

ce silence du berceau

où je repose

                      mémoire des blagueurs enfouies

                                 du rideau nochalamment

                                            tirées la lumière

 

ce rcueillement des heures anciennes

qui ignorées tout à coup

                     claires ressurgissent

esquifs démontant la page

                                                      du muet

                                                          de son seul.

André Blatter

Des Mots ma demeure.

2013

 

 

 

 

 

 

Publié dans Défi, Lady, Mardi, poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian 17/04/2018 20:00

J'avoue que je trouve ce texte hermétique. J'ai du mal à en saisir ne serait-ce que la musique. J'ai toujours préféré la simplicité. Mais au moins grâce à ce "poème" je vais aller chercher quelques pages de cet auteur. Et essayer de trouver un chemin vers lui!

Renée 17/04/2018 14:00

je ne me risque pas a combler les trous de peur de gâcher ce bel écrit. Bisoussss

mamazerty 17/04/2018 13:35

je suis allée voir son autobiographie là:https://auteurs.arald.org/auteur/blatter-andre/
et c'est un fort beau texte...

mamykool 17/04/2018 12:49

Original et étrange ce poème !, bon mardi, bisous !

LADY MARIANNE 17/04/2018 09:36

en effet étrange ce poème à trou ! bien joué !!
à nous de trouver nos mots !!
bisous et bon mardi-

Ghislaine 17/04/2018 08:06

Un poème à trous donc !!

cacao 17/04/2018 08:04

Bonjour Covix ! Il est très beau et original ce poème. J'aime beaucoup. On peut traduire à sa façon, en pensant au passé. Bonne journée et grosses bises.

Martine Martin 17/04/2018 07:37

Ma participation à la photo du mardi : http://quaidesrimes.over-blog.com/la-fille-joyeuse

Martine MARTIN 17/04/2018 06:25

Joli mais j'ai relu 3 fois et je ne suis pas certaine d'avoir bien compris mais la poésie doit t'elle toujours se comprendre ? Bises