Hommage

Publié le par covix

   Ce matin en préparant l'article consacré à vos participations à Scènes de rue, les infos de la TSF attiraient mon attention.

  Une voix s'en est allée chanter la souffrance du peuple, ses révoltes...

   La France qui ne se laisse pas faire, celle qui se défend.

  Doit-on mettre cette vision au passée avec toutes les remises en compte des conquêtes sociales... Alors que ceux qui nous le proposent sont de l'âge de pierre du libéralisme, la plus vieille doctrine sociale, sociétale qui soit.

  Celle mise à mal en 1830, 1848, 1870, 1936 le programme du Conseil National de la Résistance, etc.

  

  Marc Ogeret rejoint, Léo Ferré, Aragon, Jean Ferrat, et tous-tes les autres artistes dignent de cette évocation révolutionnaire.

   Marc Ogeret est né le 25 février 1932 à Paris et mort le 4 juin 2018 à Sémur- en Auxois.

   Il commença sa carrière en chantant des oeuvres de Félix Leclerc et de Léo Ferré. 

 Piere Prévert, frère de Jacques Prévert, le remarque et lui fait la courte échelle en le présentant dans les cabarets (Chez Agnès, La Colombe). Il reçoit le prix de l'Acadamie Charles Cross en 1962, celui de la chanson en 1963. En 1964, il fera la première partie de Georges Brassens.

  En 1967, il  fait le spectacle autour d'Aragon, il enregistrera un disque qui est consacré au poète, c'est son disque le plus vendu.

  En 1968, les vévènements  n'étants pas aussi spontanés qu'on nous le rabâche, il enregistre deux albums de chants révolutionnaires ( Autour de la commune et Chansons contre) La sortie était prévue en avril 1968, la diffusion a été deportée de deux années.

  Il fera aussi un album de marins et un spectacle autour du Condamné à mort de Jean Genêt avec la compositrice Hélène Martin.

   Fin des années 1970, il se consacre à Aristide Bruant, des chants de la Résistance, de nouveaux poèmes d'Aragon et des chansons de Léo Ferré.

  Il n'était pas seulement artiste, il était aussi un engagé comme syndicaliste et il apporta de nouveaux droits aux artistes-interprètes à l'ADAMI.

   La liberté des nègres, (écrite par Pierre-Antoine Augustin de Piis) et qu'il mit à l'honneur, cette chanson était au programme du Bac en 2009-2010, épreuve musique.

     Repose en paix, Marc Ogeret, nous te gardons dans notre coeur.

      

 

      

 

     

 

      

 

      

 

      

     

 

 

Publié dans La Musique en Nous, Hommage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jazzy57 08/06/2018 13:56

Je ne savais pas qu'il était parti pour le pays des étoiles , merci pour ton hommage .

margaux33brig08 07/06/2018 14:15

bel hommage. bises

colettedc 06/06/2018 22:24

Quel bel hommage !
Bises♥

Lilousoleil 06/06/2018 21:14

Oui j'ai appris son décès en écoutant les Grosses Têtes qui lui ont rendu hommage. Je crois que c'est le dernier des mousquetaires. Il va nous manquer....
avec le sourire

Mamounette 06/06/2018 19:37

Une partie de notre vie est partie

christian 06/06/2018 16:35

C'est à Venise, face à la mer que j'apprends par toi cette mort qui ne fait pas la Une internationale. Je suis triste car j'aime profondément cet homme-là, ce chanteur-là, ce poète-là. J'ai ses disques depuis si longtemps et je l'écoute sans même penser qu'il était âgé et n'était pas immortel. Il est la voix des Chants de la Commune, il est la voix des Canuts, il est la voix sans artifices, sans tricheries, d'une conscience droite et fraternelle. Ce qui me rend moins triste c'est que d'autres comme toi partage cette peine et écrivent les mots que tu as publiés.

covix 06/06/2018 19:44

C(est vrai que nos médias ne font pas beaucoup d'effort pour exposer de grands artistes comme lui, "pas porteur" comme ils disent!!! et pourtant... Je l'avais programmé plusieurs fois, 28 oct 2015, 8 fev 2017, 7 dec 2016 et d'autres dates il me semble.
Bonne soirée
@mitié

Evy 06/06/2018 15:26

Un belle hommage beau partage bonne journée bisous

missfujii. 06/06/2018 12:44

Je ne le connaissais pas mais d'après ton article, c'était un grand artiste engagé

LADY MARIANNE 06/06/2018 11:50

son nom j'ai dû l'entendre mais sans plus-
j'aime la chanson de Craonne- et les canuts
au début il devait être censuré non ?
heureusement ce n'est plus trop le cas de nos jours-
merci pour ce billet-

Martine MARTIN 06/06/2018 11:32

je ne connaissais pas même de nom.

mireille du sablon 06/06/2018 11:01

.. je suis triste! c'était un artiste peu connu dans les médias mais comme j'aimais sa voix...
Bises
Mireille du Sablon