Le printemps arrive... (suite)

Publié le par covix

... avec le festival Écrans Mixtes.

Affiche et Trailer signé Marie Losier.

                       

 

   

 Le printemps arrive. 

Il avait même pris un peu d’avance, mais l’hiver le rappel un peu à l’ordre.

     Mais c’est aussi l’ouverture de la saison festivalière lyonnaise. Bien sûr, il n’y a pas vraiment d’interruption, quoique la période hivernale marque une pause dans ce domaine.

   Quoi de plus naturel, dans la ville qui a vue naître le cinéma, que cette 9édition du festival Écrans Mixtes.  Du 6 au 14 mars 2019.

Festival consacré à la culture cinématographique Queer.

  Le Festival prend de plus en plus d’ampleur et la participation du public va grandissant.

 

 

   La rétrospective de l’œuvre de James Ivory pour la première en France, a rencontré un grand succès. Cinéaste le plus « Britisch » de Californie. James Ivory a présenté ses films, et des échangent après les séances. Une MasterClass et un superbe cadeau, le manuscrit de « Call Me By Your Name », qui a obtenu un Oscar à Écrans Mixtes. Manuscrit qui sera déposé aux Fonds Écrans Mixtes aux Archives Départementales du Rhône.

  Outre l’hommage, la rétrospective de James Ivory, il y a d’autres rencontres, projections.

 

Des cartes blanches aussi.

Marie Losier, la cinémathèque de Toulouse, le festival LGBT de Turin, le Brésil est lui aussi au programme (télescopage avec l’actualité politique du pays).

Et la clôture avec une avant-première, (le festival n’en a pas manqué).

 

 

Film documentaire de Rémi Lange.

Mon Meilleur ami en salle le 27 mars 2019

 

Boy Erased en salle le 27 mars 2019

 

Comming Out, film documentaire en salle le 1er mai 2019

Sortira le 3 juillet 2019

 

  Le succès du festival ne  se dément pas avec des séances qui ont été doublées.

   Le jeudi 14, avant la clôture du festival, Ivan Mitifiot, directeur de la programmation du festival, mais aussi chroniqueur dans l’émission de Gérald, Pluriel Gay, du mercredi à 20h, reçut l’équipe du film Les Crevettes Pailletées pour l’interview qui sera diffusée un peu plus tard.

 

Une comédie gay à la française, ayant reçu le prix spécial du jury au festival de l’Alpe d’Huez et un triomphe du public. 

 

Je veux dire.

 Les crevettes Pailletées.

 Le 14 mars a été projeté au  Pathé Bellecour à 20h45. Et comme le succès du film est là, une autre séance à 21h15, elle aussi complète.

  Standing ovation à la fin des séances, un délire de plaisirs.

 

  L’histoire.

Mathias Le Goff, nageur de haut niveau, vice-champion du monde de natation, doit défendre son titre à Séoul. Mathias tient des propos homophobes. 

  Il est condamné à entrainer une équipe de Water-polo gay qui se prépare pour les Gay Games en Croatie.

  C’est un film choral. Une immersion (si je puis dire) dans le milieu sportif gay, (Les Crevettes Pailletées existent, c’est leur pedigree  qui inspira le titre du film, outre que l’un des réalisateurs fait parti de cette équipe).

  Un road movie entre Paris et la Croatie à bord d’un bus. Inévitablement on pense à Priscilla folles du Désert, mais j’évoquais aussi Rasta Rocket,  et Pride.  Pride, Vivants sont deux films qui donnent « la pêche » et, Les crevettes Pailletées,  rejoint ces illustres prédécesseurs. 

Une comédie gay à la française, très réussie, qui joue avec les clichés portés sur l’homosexualité. 

  On veut les soutenir, comme la fille de Mathias Le Goff dans le film.

  Et bravo à l’équipe pour ces beaux messages de tolérance, d’amitiés, d’entraides, de solidarités.

  «  Mieux vaut perdre ensemble, que gagner seul » une phrase dite par un protagoniste dans le film, elle devient culte.

 

 Surtout ne ratez pas sa sortie le 8 mai 2019 dans toutes les bonnes salles de l’Hexagone.

   

  

 

                     

 

   

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

missfujii. 19/03/2019 11:11

Pas facile d'être gay, dans certaines cultures, des films qui je l'espère ouvrirons l'esprit

LADY MARIANNE 16/03/2019 20:18

c'est bien le coming out --- mais certains parents mettent leurs enfants dehors-- de jeunes sdf
il existe des foyers --- mais tous ne savent pas-
bonne soirée- bisous-