Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

impressions

Publié le par covix

                         
                                        impressions


          Voilà j’avance dans la lecture des « Mémoires d’Hadrien », un premier constat, je ne connaissais pas l’écriture de Marguerite Yourcenar, je dois dire que c’est un délice de lire  cette œuvre.
          Peut on comparer cela à une gourmandise,  sans doute une pâtisserie fine, raffinée, légère que l’on savoure lentement, délicatement.
           Mon appréciation, vous le comprendrez, n’a rien d’une étude littéraire, mais modestement je me suis mis à comparer  deux écritures sur un sujet identique, l’un que je lit en ce moment et d’on je vous parle, et l’autre lut il y a quelques années, c ‘est pour le deuxième, « les derniers jours de Baudelaire »  par Bernard Henry Levy.
              A part le concept de ce mettre à la place du personnage principale, d’en évoquer ces souvenirs comme un confident, ça s’arrête là, je du reprendre le livre de B.H.Levy, à trois reprises, car je le trouvais indigeste, je me suis forcé à le finir, rien à voir avec l’ouvrage avec ce que je déguste en ce moment, c’est comme une gorgée d’eau pris à la source et qui vous transmet sa fraicheur.
            C’est mes premières impression, a suivre.

Publié dans film -musiques -livres

Partager cet article

Repost0

aurais tu compris le monde

Publié le par covix


Aurais tu compris le monde
de venir ne te tarde plus
dans ta bulle ronde
bien je suis et me plu
viendra le moment
ouf dira maman
dure pour elle de porter ce poids
viendra l'instant de l'émoi
papa au stress impatient
sera content
mais qu'aurais je comme monde
que sera mon futur
si plus rien à la ronde
me laisse entre les murs
il y aura toujours des roses
du bleu dans le ciel
les caresses d'Eole,
la douceur de l'eau, la chaleur du feu
le bonheur du peu
regarder, s'émerveiller du vol de la libellule
attraper les criquets,
courir avec les chevaux
comme la chrysalide papillon venant
de fleur en fleur butinant
un jour un cocon attendant
lui dirai, aurais tu compris le monde.........

covix-lyon
30/01/2009

Publié dans poésie

Partager cet article

Repost0

ILS SONT FORTS

Publié le par covix


    RENAULT, NOTRE BELLE ET CHER REGIE, A LA SENS DE L'HUMOUR, APRES CES CAMPAGNES PUBLICITAIRES QUE JE VOUS LIVRES EN DESSOUS, VOILA QU'IL BAPTISE LEUR DERNIER 4X4 D'UN NOM D'ORIGINE GREC KOLEOS, RACINE DU MOT FRANCAIS DESIGNANT LES BOURSES MASCULINES, SI VOUS VOYEZ CE QUE JE VEUX DIRE, C'EST RELEVE DANS UN NUMERO DE  FLUIDE GLACIADE, PAR LES TEMPS QUI COURS, LA CHUTE DES "BOURSES" ILS FONT FORT CHEZ RENAULT

                      HISTOIRE DE PUB


     


A Los Angelès
Clio2




Pub renault clio 2 tony
envoyé par Los-Anges
     


Good Twingo


Pub Gay Twingo
envoyé par GayClic
 

Publié dans clin doeil

Partager cet article

Repost0

c'est elle

Publié le par covix

c'est bien vénus, voici un petit aperçu avec mon modeste appareil photo, premier croissant ( pas pour déjeuner) et vénus à gauche






Publié dans clin doeil

Partager cet article

Repost0

partage

Publié le par covix




    Bon, c'est parti, passé à l'attaque des premières page " Mémoires d'Hadrien", ça commence fort, les pensées de l'empereur sur son lit de chevet où la maladie est entrain de l'emporter, beaucoup de reflexion philosophique que nous devrions avoir en poche. Il écrit ses pensées au jeune Marc, quelques extraits qui me passent par le tête pour vous les fairent partager.

    " Ce matin, l'idée m'est venue pour la première fois que mon corps, ce fidèle compagnom, cet ami plus sûr, mieux connu de moi que mon âme, n'est qu'un monstre sournois qui finira par dévorer son maître. Paix... J'aime mon corps; il m'a bien servi, et de toutes les façons, et je ne lui marchande pas les soins nécessaires."
    
    " Ne t'y trompe pas: je ne suis pas encore assez faible pour céder aux imaginations de la peur, presque aussi absurdes que de celles de l'espérence, et assurément beaucoup plus pénibles. S'il fallait m'abuser, j'aimerais mieux que ce fût dans le sens de la confiance; je n'y perdrai pas plus, et j'en souffrirai moins. ce terme si voisin n'est pas nessairement immediat; je me couche encore chaque nuit avec l'espoir d'atteindre au matin. A l'intérieur des limites infranchissables dont je parlais tout à l'heure, je puis défendre ma position pied à pied, et même regagner quelques pouces du terrain perdu. Je n'en suis pas moins arrivé à l'âge où la vie, pour chaque homme, est une défaite acceptée. Dire que mes jours sont comptés ne signifie rien; il en fut toujours ainsi; il en est ainsi pour nous tous. Mais l'incertitude du lieu, du temps, et du mode, qui nous empêche de bien sistinguer ce but vers lequel nous avançons sans trêve, diminue pour moi à mesure que progresse ma maldie mortelle."

    " Manger un fruit, c'est faire entrer en soi un bel objet vivant, étranger, nourri et favorisé comme nous par la terre; c'est consommer un sacrifice où nous nous préférons aux choses."

    " Quant aux scrupules religieux du Gymnosophiste, à son dégoût en présence des chairs ensanglantées, j'en serais plus touché s'il ne m'arrivait de me demander en quoi la souffrance de l' herbe qu'on coupe diffère essentiellement de celle des moutons qu' on égorge, ........"
    
     Je continue la lecture de cet ouvrage savoureux, mais il me semble plus diffile maintenant, que dans ma jeune
sse, de lire les belles pages d'une oeuvre et d'écouter la radio en même temps, cela me déconcentre, alors qu'au paravent ça m'accompagnait, mais je persiste et essaie de le cultiver à nouveau.


    



Marguerite Yourcenar
Mémoires d' Hadrien
Edition Folio

Publié dans film -musiques -livres

Partager cet article

Repost0

le courant

Publié le par covix



         

Dans les broussailles de la vie, point besoin de faux volant pour tailler les branches inutiles, seule la valeur de l'amour et de sa force peuve les brisées, ne comptons pas trop sur le courant qui nous transporte et nous fait voguer à l'aveugle, prenons le gouvernail et partons  pour la nuit de l'avenir, qui reste l'escale du Styx pour de nouvelles aventure de son autre rive.

Pensée du soir
covix-lyon: 27/janv/2009

Publié dans clin doeil

Partager cet article

Repost0

l'iris et la rose

Publié le par covix



      je ne peux pas resister de poser quelques strophes


 
    Une guèpe s'envole, se pose, butine
    Et l'image cogne ma rétine
    Mais déjà mon regard est loin
    Je n'sais plus voir le quotidien
              ----------
    Cherche regard neuf sur les choses
    Cherche iris qui n'a pas vu la rose
    Je veux brûler encore une fois
     Au brasier des premières fois
               ------------
      Mais j'ai croisé sur mon chemin
      Deu grands yeux bleus, deux blanches mains
      Ses menottes ont pris mes poignets
      Et ce sont ses yeux qui mon soigné
                -----------
      A nos pieds brillait quelque chose
      Et mes yeux ont reconnu la rose
      Et j'ai brûlé tout contre toi
      Au brasier d'une première fois

 

 

 Extrait de L'iris et la rose
de Renan Luce

Publié dans poésie

Partager cet article

Repost0

Trouvés

Publié le par covix



           En passant à la Fnac pour la recherche d'un numéro 21 de "Parmis eux" ,série mangas dans les editions Tonkam, que suis ma puce ( oui une puce qui porte un minot bien trop grand pour les cm cube qui lui sont offert,  vas incescement sous peu sentir la délivrance ce petit être qui  formé dans sont univers), ceci dit je trouvais le volume qui lui manquait, et puisque je suis là, un petit tour rayon disque, achat de deux volumes pas des nouveautées mais que j'aime
 
 Amy Macdonald

 Un joli minois, Ecossaise ayant des influances musicales folks & country, nous délivre un bel album

Renan Luce

Son univers poétique, avec ses morceaux aux allures de tranches de vie, c'est des instants de pur bonheur, de douceur et pourtant des textes forts, merci à Renan Luce

Changement de rayon, passage librairie, trouve là aussi des bouquins au parfum de passé, mais que je trouve en ce moment avoir "besoin", de la pésie et philo, oui c'est comme cela dans mes désirs ou pas.
Comment les présentés, ils sont pas nouveaux, du plus vieux au plus jeune où l'inverse, bon pas de chrnologie, ils passent dans ma main comme ils viennent

                              D'abord

                           Marguerite Yourcenar, 

                  "MEMOIRES D'HADRIEN"

 " En imaginant les Mémoires d'un grand empereur romain, l'auteur a voulu <<refaire du dedans ce que les archéologues du XIX siècle ont fait de dehors>>. Jugeant sans complaisance sa vie d'homme et son oeuvre politique, Hadrien n'ignore pas que Rome,malgré sa grandeur, finira un jour par périr, mais sonréalisme romain et son humanisme hérité des Grecs lui font sentir l'importance de penser et de servir jusqu' au bout" Extrait de la 4ème de couverture

                                       Geoges Pompidou

Anthologie de la poésie française

      Oui ancien président de la république, fut aussi professeur de français, au Lycée Louis le Grand il partageait son banc avec Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor.
       Publia une anthologie de la poésie française que je cherchais depuis les années 70, mais sans forcer, j'ai mis la main dessus ouf ravis
     " Lorsqu'un poème, ou simplement un vers provoque chez le lecteur une sorte de choc, le tire hors de lui même, le jetant dans le rêve, ou au contraire le contraint à descendre en lui plus profondément jusqu'à le confronter avec l'être et le destin, à ces signes se reconnaît la réussite poétique".


 Et pour finir
                                       Platon

                                      Le banquet


       Au banquet d'Agathon, chaque convive devra <<prononcer un éloge ( du dieu) Eros, le plus bel éloge dot il sera capable>>
       Le banquet est l'un des plus beaux textes de Platon, qui dessine au pasage un portrait vivant et plein de charme de son maître Socrate.



Publié dans film -musiques -livres

Partager cet article

Repost0

Du têt la fête

Publié le par covix

  lol

              26 JANVIER C'EST L'ENTRÉE DANS L'ANNÉE DU BUFFLE, ANNÉE PARTICULIÈREMENT LONGUE CAR CE FINISSANT LE 14 FEVRIER 2010, LE BUFFLE EST LE SYMBÔLE D' UNE BONNE AGRICULTURE, QUE NOS VOEUX ACCOMPAGNE LE DRAGON ALLANT DE MAISON EN MAISON ET PORTANT BONHEUR ET RÉUSSITE À CES OCCUPANTS. :P
    
          L' EMPIRE DU MILIEU ( CHINE)PASSE DU RAT AU BUFFLE AUJOURD'HUI.
         LE PAYS DU MATIN CALME, LA CORÉE AUSSI
         LE TONKIN OU COCHINCHINE EST LA PÉNINSULE INDOCHINOISE, EUX ON JE CROIS UN PETIT DÉCALAGE, UN JOUR OU DEUX.
          À CALLIPHOURCHONS SUR LE DRAGON PORTANT LA BONNE   NOUVELLE AU QUATRE VENTS
;)
          AVEC ELAN, LES DÉMONS CHASSANT
          QUE CETTE ANNÉE NOUVELLE, SOIT PLEINE DE GRATITUDE
          BONHEUR ET SANTÉ
          LIBÉRANT LA SOLITUDE
          DANS LA CÉRÉMONIE DU THÉ
          ENTRE NOUS PARTAGÉ
         
BERNARD
lol
LYON 2009

     SI VOUS ÊTES À LYON OU Y PASSEZ, LE DIMANCHE 1 FEVRIER, AU QUARTIER CHINOIS PRÈS DE LA GUILLOTIÈRE, CÉRÉMONIE DE LA FÊTE DU TÊT.


Publié dans certains regards

Partager cet article

Repost0

coeur d'etoile

Publié le par covix





Les yeux dans les yeux
                                           regard bleu
au fond de l'océan des sentiments
s'arrête le temps
Oublie de la douleur arrive la couleur
qui bat dans nos coeurs
Éloignement des peurs 
par l'enlacement des branches de vie
réunissant la terre et l'eau
d'où l' on surgit
en pétrissant les os
le souffle d' Eole emportant nos corps léger
dans le firmament étoilé
puisse battre longtemps nos coeurs
au jardin des milles fleurs.


covix-lyon
25/01/2009

 

Publié dans poésie

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 > >>