Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

comoedia

Publié le par covix


Tous ensemble avec Harvey Milk au Comoedia le vendredi 6 mars à 19h15 !

                              CE FILM RECUT DEUX OSCARS À HOLLYWOOD
                    MEILLEUR SCÉNARIO ET MEILLEUR ACTEUR MASCULIN
    

Grande soirée inter-associative autour du film "Harvey Milk" de Gus Van Sant le vendredi 6 mars 2009.

Rencontre avec Louis-Georges Tin - Fondateur de la Journée Mondiale de Lutte Contre l’Homophobie - Auteur de "L’invention de la culture hétérosexuelle".

Débat animé par Pierre Gandonnière - Journaliste.

Le film :

Le dernier chef-d’oeuvre de Gus Van Sant (My Own Private Idaho, Will Hunting, Elephant), retrace la véritable histoire des huit dernières années de la vie de Harvey Milk. Dans les années 1970, il fut le premier homme politique américain ouvertement gay à être élu à des fonctions officielles à San Francisco, en Californie. Son combat pour la tolérance et l’intégration des communautés homosexuelles lui coûta la vie. Son action a changé les mentalités et son engagement a changé l’histoire.

Louis-Georges Tin :

Louis-Georges Tin est maître de conférence à l’IUFM d’Orléans. Auteur notamment de “L’invention de la culture hétérosexuelle” (Autrement, 2008), il a également dirigé le “Dictionnaire de l’homophobie” (P.U.F., 2003). Fondateur de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie (IDAHO) et président du Centre des mémoires lesbiennes, gaies, bi et trans de Paris, il est également le porte-parole du CRAN, Conseil représentatif des associations noires.

Infos : Cinéma Comoedia - 13 Avenue Berthelot - Lyon 7ème.

www.cinema-comoedia.com

    * Plein Tarif : 8,00 €.
    * Tarif Réduit : 6,30 € (étudiants, demandeurs d’emploi).

Achat des places en préventes au guichet du Comoedia à partir du 27 février (fortement conseillé).

Publié dans info

Partager cet article

Repost0

New-Orleansà la "guil"

Publié le par covix











Printemps jazzy

          
C'est parfois un beau quartier que cet endroit, en revenant de la poste, où ayant posté des paquets lettres, sur le chemin du retour, j'entendais un le son d'un saxo, le soleil est là, un jeune homme assis au sol sur un vêtement, adossé au grillage du jardin de ville, il jouait de l'instrument, une image de Nouvelle Orléans m'envahie, soleil, la tête au ciel, note s'envolant, tout y était, de la dorure de saxo, les pistons envoyaient des sonorités envoûtantes, merci pour ce parfum de printemps et belle balade dans le temps

Publié dans clin doeil

Partager cet article

Repost0

200

Publié le par covix

OLIFANT


QUELQUES BULLES
POUR LE DEUX CENTIÈME BÉBÉ
PARCOURANT MA BULLE
DE MOTS ACRÉMENTÉS
DE LA CERVELLE MASTURBATOIRE
A LA MAIN SUR L'ÉCRITOIRE
SOULÈVE CETTE COUPE PLEINE DE MOTS
POUR EN DÉGLUTIR LA SAVEUR 
POINT AU REPOS
DÉLICE DU COEUR


covix-lyon©27/02/2009

 

Publié dans poésie

Partager cet article

Repost0

marqué

Publié le par covix

marqué

marqué par le temps
il y a longtemps
un matin
bloqué des reins
tout Février dura
année de la sécheresse arriva
plus près un matin
un matin(encore) me lavant les dents
le dos bloquant 
mal de reins
Janvier dernier les lacets faisant
dos bloquant!
hier l'aspirateur passant
mal de rein prenant
du soleil voulu profiter
ce jour dure de marcher
le bacon me contenter
avec des tasses de thé
mal du siècle
héritage
du premier on fait le siège
le deuxième en est la cage
les deux en lien
au soleil me prive d'Hadrien
si encore
avec une gente dame 
durant un effort
cela me damne
 passe encore
et me condamne
si c'est mon homme
qui secouant le prunier
droit ne suis plus comme
au quart m'as bloqué
phase d'amour
force d'humour


covix-lyon©27/02/2009


 

Publié dans poésie

Partager cet article

Repost0

miracle

Publié le par covix


oh! miracle
en article secouru
tu es revenu
mistère des oracles
ecrit tout seul se caché
m'en trouvant peiné
heuruex l'ai sauvé
histoire la continuer

covix-lyon, © 27/02/2009

Publié dans poésie

Partager cet article

Repost0

eau

Publié le par covix

SÈVE

TA SÈVE TU NOUS LA DONNES
SORTANT DE TES ENTRAILLES
ALIMENTE NOS PLAINES
NOS VILLES
COMME DANS UN CORPS
DONT TU ES LES VEINES
QUE TU SOIS RUS
RUISSEAUX
RIVIÈRES PORTANT
LES CHALANDS
FLEUVES
Où PÉNICHES SE MEUVENT
DOUCE
TUMULTUEUSE
 TENDRE
NOUS ABREUVE
TU GRONDES OU SILENCIEUSE
MOULIN FAIT TOURNER
COMME LA TÊTE DES BERGER
PAR UNE BERGÈRE
SOURCE DE VIE
PRÈS DE TOI FLEURIE LA PRAIRIE
OH !
EAU
SORTIE DU VENTRE DE LA TERRE
TU NOUS EST SI CHÈRE



       COVIX-LYON© 26/02/2009





Publié dans poésie

Partager cet article

Repost0

vie

Publié le par covix

Défit

Dans une boule
Je passe mon temps
Qui lui s’écoule
Des milliards contents

Un jour une vague nous emportant
Dans un long voyage nous agitant
Œuvre de terre
Mal de mer
Esclaves, galériens, fouettés
Par nos queues agitées
Comme des alevins pressés
D’être le premier arrivé

Combat dans un canal
Passage du chenal
Port en vu
Trouvé le bon passage
Les forces diminues
Coup d’œil aux rivages
Ouverture du sas
Derniers efforts
Point me lasse
Je m’amarre au port
Une seule place pour le vainqueur
Doucement ce développe mon cœur
Un jour lointain
Après avoir grandit
Nuit, soir, jour ou matin
De ta bulle sortit


Covix©25/02/2009





Publié dans poésie

Partager cet article

Repost0

trente

Publié le par covix


Censure du temps


Trente ans entre le premier poème que j’ai conservé
Trente ans que j’en ai brulé
Quarante ans dans un carnet des ‘’mémoires ‘’ couchées
Elles aussi déchirées
Dans mes souvenirs elles sont d’actualités
Dans ce monde bouleversé
Vingt ans premier roman inachevé
Lui aussi jeté
Souvent réécrit,
Et banni
Sur un autre site dernièrement
Le repris, page s’effaça en l’écrivant
Etrange destinée de cette fiction
Vais je enfin avoir son déroulement
Ou bien lui dire non
Qu’elle censure me pèse dessus
Histoire de S.F non nue
Elle courre dans la tête
Sur le papier veux la couchée
Tel est ma quête
A achever

Covix © 25/02/2009

Publié dans poésie

Partager cet article

Repost0

majesté!

Publié le par covix



   Ayant mangé des noix
plus que raison
comme le roi
le trône est ma passion

covix-lyon 25/02/2009

Publié dans humour

Partager cet article

Repost0

ete

Publié le par covix



                                                   Parfum d’été

Comme des gamins, nous dévalions enlacé la pente de la colline en riant de bon cœur, la course finissait  dans un beau carré d ‘herbes. La gaité était avec nous, je tenais tes poignets dans mes mains, te regardais, nous semblons être heureux, nos rires cessèrent, nos regardes étaient persistant attendant quelque chose, doucement mon visage ce baissais vers toi, mes lèvres effleurèrent la bouche, tu tourna la  tête évitant le baiser, j’étais confus mais le déposa sur ton cou, que je parcourrais, tu ne disais rien, ta respiration changeait, suçant ton lobe d’oreille, la bouche descendait le long de ton cou, passa sous le menton, tu tourna ton visage, comme pour m’offrir l’autre face, de léger gémissement sortaient de ta bouche, la jambe entre tes cuisses sentait le désir monter, tes mains caressaient mes cheveux, puis glissèrent dans mon dos, je relevais le visage de ton cou pour te regarder, les lèvres entrouvertes tu sembles demander un baiser que je m’empresse à te donner, pas de résistance nos corps fiévreux, enlacés par ce bouche à bouche torride basculaient de gauche à droite et inversement ou passaient l’un dessous l’autre. Mélange des parfums, celui de l’herbe écrasée sous nos ébats et de nos corps en fusion.


Publié dans nouvel

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 > >>