Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

musée

Publié le par covix

 

La ville est un musée permanent

Avec ses expos éphémères

Celles qui durent dans le temps,

Celle sur son aire!

Des pas dans la ville

Un esprit qui scintille...

Des images, une passion!

Pour l'imagination...

covix-lyon©031/08/2010


Lugdunum en goguette...

MJC St Just

DSCF1812

Garage à st Just

DSCF1762

Décorateur

DSCF1813

Un café...St Just

DSCF1815

DSCF1816

DSCF1817


Le poids des mots...


DSCF1826


Expo éphémère...

attire du monde!!!

gadagne.jpg

 

Pour un délire

Chose vue

dans la rue!!!


DSCF1744

DSCF1743

P1030302.jpg

Sur le pont de L'université!


DSCF1884

DSCF1885

DSCF1886

DSCF1887

Le clou!!! 


Parking....


à Cannette...



DSCF1811

 


Publié dans humour

Partager cet article

Repost0

Pensée du jour

Publié le par covix

love me6

 

 Un homme peut être amoureux comme un fou, mais non pas comme un sot. 
La Rochefoucauld

Publié dans pensée du jour

Partager cet article

Repost0

c'est l'été

Publié le par covix

Comme un être oublié....tu ne dis jamais rien....Léo, 

 


 

 

Tu ne dis jamais rien

by Léo Ferré

Je vois le monde un peu comme on voit l'incroyable
L'incroyable c'est ça c'est ce qu'on ne voit pas
Des fleurs dans des crayons Debussy sur le sable
A Saint-Aubin-sur-Mer que je ne connais pas
Les filles dans du fer au fond de l'habitude
Et des mineurs creusant dans leur ventre tout chaud
Des soutiens-gorge aux chats des patrons dans le Sud
A marner pour les ouvriers de chez Renault
Moi je vis donc ailleurs dans la dimension quatre
Avec la Bande dessinée chez mc 2
Je suis Demain je suis le chêne et je suis l'âtre
Viens chez moi mon amour viens chez moi y a du feu
Je vole pour la peau sur l'aire des misères
Je suis un vieux Bœing de l'an quatre-vingt-neuf
Je pars la fleur aux dents pour la dernière guerre
Ma machine à écrire a un complet tout neuf
Je vois la stéréo dans l'œil d'une petite
Des pianos sur des ventres de fille à Paris
Un chimpanzé glacé qui chante ma musique
Avec moi doucement et toi tu n'as rien dit

Tu ne dis jamais rien tu ne dis jamais rien
Tu pleures quelquefois comme pleurent les bêtes
Sans savoir le pourquoi et qui ne disent rien
Comme toi, l'œil ailleurs, à me faire la fête

Dans ton ventre désert je vois des multitudes
Je suis Demain C'est Toi mon demain de ma vie
Je vois des fiancés perdus qui se dénudent
Au velours de ta voix qui passe sur la nuit
Je vois des odeurs tièdes sur des pavés de songe
A Paris quand je suis allongé dans son lit
A voir passer sur moi des filles et des éponges
Qui sanglotent du suc de l'âge de folie
Moi je vis donc ailleurs dans la dimension ixe
Avec la bande dessinée chez un ami
Je suis Jamais je suis Toujours et je suis l'Ixe
De la formule de l'amour et de l'ennui
Je vois des tramways bleus sur des rails d'enfants tristes
Des paravents chinois devant le vent du nord
Des objets sans objet des fenêtres d'artistes
D'où sortent le soleil le génie et la mort
Attends, je vois tout près une étoile orpheline
Qui vient dans ta maison pour te parler de moi
Je la connais depuis longtemps c'est ma voisine
Mais sa lumière est illusoire comme moi

Et tu ne me dis rien tu ne dis jamais rien
Mais tu luis dans mon cœur comme luit cette étoile
Avec ses feux perdus dans des lointains chemins
Tu ne dis jamais rien comme font les étoiles

Source: fr.lyrics

Publié dans souvenirs

Partager cet article

Repost0

Pensée du jour

Publié le par covix

Fengzheng

Quand on lance un cerf-volant, l'esprit s'envole sur son dos.

proverbe chinois

Publié dans pensée du jour

Partager cet article

Repost0

c'est l'été

Publié le par covix

Un dernier slow....et quel slow....avec Léo....c'est extra !


 

C'est extra

by Léo Ferré

Une robe de cuir comme un fuseau
Qu'aurait du chien sans l'faire exprès
Et dedans comme un matelot
Une fille qui tangue un air anglais
C'est extra
Un Moody Blues qui chante la nuit
Comme un satin de blanc marié
Et dans le port de cette nuit
Une fille qui tangue et vient mouiller

C'est extra c'est extra
C'est extra c'est extra

Des cheveux qui tombent comme le soir
Et d'la musique en bas des reins
Ce jazz qui d'jazze dans le noir
Et ce mal qui nous fait du bien
C'est extra
Ces mains qui jouent de l'arc-en-ciel
Sur la guitare de la vie
Et puis ces cris qui montent au ciel
Comme une cigarette qui brille

C'est extra c'est extra
C'est extra c'est extra

Ces bas qui tiennent hauts perchés
Comme les cordes d'un violon
Et cette chair que vient troubler
L'archet qui coule ma chanson
C'est extra
Et sous le voile à peine clos
Cette touffe de noir jésus
Qui ruisselle dans son berceau
Comme un nageur qu'on n'attend plus

C'est extra c'est extra
C'est extra c'est extra

Une robe de cuir comme un oubli
Qu'aurait du chien sans l'faire exprès
Et dedans comme un matin gris
Une fille qui tangue et qui se tait
C'est extra
Les Moody Blues qui s'en balancent
Cet ampli qui n'veut plus rien dire
Et dans la musique du silence
Une fille qui tangue et vient mourir

C'est extra
C'est extra
C'est extra
C'est extra

Source: fr.lyrics

Publié dans film -musiques -livres

Partager cet article

Repost0

Chanson du samedi...

Publié le par covix

 

   Arlette nous invite à sa chanson du samedi, un slow...il y en a mille...celui là déjà me donnait le frisson, mais là, dès que je l'ai entendu pour la première fois, mon corps fut parcouru par une tempête me laissant saqns mouvement, après de longue recherche je fini par trouver l'album et sur deezer je le mis dans ma play list, catégorie florilège...allez, assez de bla bla place à la musique!

Sinikian!...


Publié dans film -musiques -livres

Partager cet article

Repost0

Ciné,Chanson..etc...

Publié le par covix

Love story....

 

Publié dans film -musiques -livres

Partager cet article

Repost0

Gitans...

Publié le par covix

Fils du dessinateur Cabu, c'est un chanteur engagé, dans le sens noble du terme, non seulement dans ses textes mais aussi dans ses actes, je le met encore au présent, malgré qu'il s'envola vers d'autres cieux le 10 janv de cette année, agé de 46 ans... La censure existe toujours, une de ces chansons l'a été, "Le vent" où rimais "Travail, Famille, Sarkozy",

c'était en nov 2009, chansons retiré des "straeming" genre Deezer, i'Tunes, etc c'est seulement que sous une forme de publicité, qu'elle revient doucement!

 

L'actu me rappel...

 

... Mano Solo, écrit ce texte, sur une réalité qu'il surprit...

     la musique fût composée plus tard, et c'est en l' écoutant, qu'il comprit que c'était elle, pour son texte!

Les gitans

by Mano Solo

Album: Dehors

Il fait beau au soleil sur le pont
Je regarde les gitans de l'autre côté du port
Ils sont beaux, d'ici je ne vois pas leurs têtes
Ils sont juste beaux d'être
Tous ensemble devant leurs caravanes
A s'agiter autour de leur conversation
Ils doivent parler très fort
J'en entends des bribes par-dessus le bruit des voitures
Leur présence rayonne sur le port
On sent qu'ils existent très fort

C'est pas comme l'autre qui vient avec sa Porsche
Surveiller son petit voilier
Ni même comme les clodos du pont
Qui eux rayonnent la résignation, d'ailleurs ils sont partis
Peut-être bien à cause des gitans, 
Une petite boule rouge s'active autour du groupe
Elle tient un balai qui fait deux fois sa taille
Elle fait des pas immenses et secs
Et le manche virevolte au-dessus de sa tête

Elle paraît chargée d'électricité
D'ici, sa robe lui tombant jusqu'aux pieds
M'apparaît comme un cerf-volant
Frétillant dans le soleil de printemps

Je t'avais peint ce tableau avec des mots
Mais j'ai gardé pour moi cette lettre, 
Cette journée qui m'ouvrait sa fenêtre.
Source:fr.lyrics.

Publié dans film -musiques -livres

Partager cet article

Repost0

Pensée du jour

Publié le par covix

FL000011.jpg

C'est en écoutant qu'on s'instruit. 

?


Publié dans pensée du jour

Partager cet article

Repost0

c'est l'été

Publié le par covix

Portrait.....

                      La mer


Elle ressemble à un portrait de : Norman Rockwell
Derrière les traits usés on devine qu'elle était belle
Y a encore dans ses yeux comm' un' p'tit' étincelle
Signe de vie et d'amour, un don tombé du ciel

Just' là, pour elle

C'est un' vieille dame tout' seule qui serre son sac tout contre elle
Il contient tout' sa vie, ne voyage qu'avec elle
Il renferme des trésors, qui font figures de cire
Des instants sublimés qui l'aident encore à vivre

Dans ses souvenirs

(Refrain)
Elle regarde le monde actuel
Avec sa myopie, jamais cruelle
Comme dans un portrait d'Norman Rockwell
Norman Rockwell
Elle n'attend rien de la vie
Elle lui a tout donné puis repris
Elle préfère l'univers d'Norman Rockwell
Norman Rockwell

C'est une vieille dame tout' seule qui ne parle qu'à elle-même
Qu'achète toujours deux places dans les trains qui l'emmènent
Une pour son compagnon qu'a quitté cette terre
Un fantôme adorable sortant d'une aquarelle

D'Norman Rockwell

C'est un' vieille dame tout' seule qui serre son sac tout contre elle
Inoffensive, peu pressée que le bon Dieu l'emmène
Y a encore dans ses yeux comm' un' p'tit' étincelle
Elle ressemble à un portrait de Norman Rockwell

Norman Rockwell

source:Musikiwi

Publié dans film -musiques -livres

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>