Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de covix-lyon

un début 24

16 Juillet 2009 , Rédigé par covix Publié dans #souvenirs

     C’est l’automne, il fait encore beau, le paysage m’enthousiasme, la ville de Lyon aussi, je respire, ressent cette ville, le jour pendant le travail, le soir, même quand il pleut, c’est une belle ville, un Paris à l’échelle humaine, et cette vie dans la presqu’ile, les pentes, le vieux lyon, bref je me plais ici, la direction me demande si je veux rester à Lyon, je ne dis pas non, mais accepte que si il y a des possibilités de liaison entre Tarbes et Lyon pour la venue des enfants, finalement après renseignement, l’avion est entre Pau et Lyon, pas de problème avec mon ex, donc je donne mon accord, pendant ce temps les jours défilent, des déplacement entre Clermont Ferrand, Annecy, bref tout Rhône alpes et Auvergne, cette fin d’automne vois la neige arriver, et ici c’est fabuleux, le froid aussi au début décembre. Je » fais connaissance avec ce 8 décembre si cher au cœur des Lyonnais, la rue de la République essentiellement piétonne, noire de monde, dans les vitrines des magasins des gens remplacent les mannequins et jouent de la musique, font des mimes, c’est riches en couleurs, sur le bord des fenêtres des lumignons sont allumés, c’est magique tous ces immeubles ainsi illuminés. Nous déambulons dans la rue, portés comme les grognards de Napoléon par chacun de nous collés les uns aux autres, là devant une pâtisserie faisant le coin des deux rues, les pâteux et le patron sculptent des pains de glace, ils ne risquent pas de fondre avec les -8°, je prends un kebab, puis une gaufre au Nutella, un vin chaud, je demande l’explication à la vendeuse de gaufre ce que signifie le 8 décembre, elle ne put me donner la réponse, elle vend !, je le su un peu avant car à la télé on en parlait, c’est avant tout une fête religieuse pour remercier la vierge d’avoir protégé la ville de la peste, en son hommage, les échevins de la ville dans une procession porte un écu symbolique à l’évêché.



« « L'origine des illuminations du 8 décembre remonte au XIXe siècle. En 1830, le clocher de la chapelle de Fourvière fut démoli, car il menaçait de tomber en ruine. On décida donc de la surmonter d'une statue dorée dont l’inauguration fut prévue en septembre 1852. Une crue violente de la Saône repoussa la date au 8 décembre, fête de l'Immaculée Conception. Malheureusement, ce jour-là, une nouvelle pluie violente força les autorités à annuler les feux d’artifice prévus pour l’occasion. Mais, en début de soirée, le ciel s’éclaircit soudain, et les Lyonnais, par dévotion, mirent des lampions à leurs fenêtres.
Traditionnellement, une grande partie des Lyonnais participe aux illuminations en posant des bougies sur les rebords de fenêtres et en faisant un tour de la presqu’île en famille. Un aller-retour Bellecour-Terreaux avec boucle par les Célestins constitue le parcours du participant  –laïc – de base. Et c’est par là qu’on vous conseille de commencer pour bien “ sentir ” cette fête. » »
Source guide du Routard


   Ce texte en dit plus long que ce que je pourrais raconter, maintenant c’est une grande fête de lumières ou la ville joue avec des fresques lumineuses sur les principales façades administratives ou monuments, ou des animations dans les quartiers, les lumignons sont toujours au rendez vous et la procession existe encore. Bref c’est la fête dans toute sa splendeur, je ne la manque que très peu.
    Pour la trêve de Noël j’ai pris des congés afin d’être avec les enfants, donc à la mi décembre je retourne sur Paris et entame un inventaire des installations téléphonique pour savoir lesquels passent ou pas l’an 2000 et cela suivant les versions logiciels des matériels. Bon j’apprends que c’est annulé mon transfert sur Lyon il ne faut plus y penser, donc je continus mon boulot en janvier ici en région parisienne, la neige et le froid vient ce mêler de la partie, ça ne me dérange pas, puis je repars pour la capitale des Gaulles, en Février c’est la mutation !, il me faut trouver un appartement, c’est une galère, j’en visite un dans une banlieue proche de Lyon, je soupçonne la secrétaire de l’agence de c’être volontairement trompé de clé, car je visite le lieu je fuis, des gros tous dans les mur, quand je dis trous, c’est minus, plutôt des ouvertures du à du vandalisme, j’en connais pas le cause, mais bon, la baignoire pleine de gravats, le lino arraché, comme je dois entrer  dans un appartement très vite pas possible ici, et puis ces travaux pour qui, je le signale à la secrétaire qui feint d’être étonnée, et me dit que le propriétaire me ferait la gratuité du loyer pendant six mois, je ne suis pas maçon et j’ai besoin d’un lieu rapidement, j’en visite un autre, il me plait, surtout ce côté boiserie sur les murs de la salle commune, une grande salle de bains, une belle cuisine, deux chambres, un garage, je me donne le week end de réflexion, la connerie, le lundi je le revisite, devant moi un couple, il le prenne, les boules, bon j’en trouve un à Vienne, il est sympa aussi les pièces sont petites mais le lieu semble correcte et comme j’ai un rendez vous pour un autre à Lyon dans le 7 ème, je préviens le gars de l’agence que sont appart. me plait mais je dois en voir un autre, si je prends celui là je le préviens sinon on ce revois, je visite le Lyonnais, c’est une perle, je l’adopte, téléphone à l’agence de Vienne, la gars m’en remercie car c’est rare que l’on rappel dans ce genre de cas. Contact des sociétés de déménagement, leur fait faire des devis, un ce déplacera, hélas je raterais le rendez vous, pourtant ce sera l’élu, l’entreprise prend à sa charge le déménagement, personnellement j’emporte un lit pliant, des accessoires de cuisine la radio, j’achète un réchaud électrique pour faire le manger du soir, il fait froid, j’ai du chauffage électrique, celui au gaz n’est pas actif car il faut mettre deux ouvertures au norme, alors le contrôle repassera et feu vert, ce fut fait, les meubles et affaires sont en souffrances une semaine dans un garde meuble problème de logistique puis c’est le grand jour, je prend une journée, les gars sont là de bonheur le matin, au début de l’après midi tout est à peu près en place, ils ont même remis la vaisselle dans les meubles, je fini de ranger ce fut rondement mené, me voilà installé.

Covix-lyon©16/07/2009


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article