Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de covix-lyon

Akim, impression, 3

28 Juillet 2009 , Rédigé par covix Publié dans #nouvel

    

      Aux portes de l’autoroute en Espagne, Akim faisait du stop, sur son écriteau on pouvait lire Lisbonne. Un routier, la quarantaine, bien de sa personne, on sent chez lui l’entretien du corps, musculation, pas de trop, juste de quoi rendre sa silhouette très attrayante, un visage latin aux poils bruns comme sa chevelure ondulée, il portait un pull camionneur avec un col remonté et une fermeture éclair ouverte sur son torse velu, un jeans ni trop serré ni trop large le laissant libre de ses mouvements. Il invita Akim à monter, ce qu’il fit avec une certaine élégance. Echange d’amabilité, le camion ronronne et démarre, direction le Portugal d’où est originaire le chauffeur. Quelques blagues, des sourires, ils font connaissances, il ce parle de tout et de rien. Le chauffeur ne semble pas insensible aux charmes du jeune homme, il quitte l’autoroute pour l’aire de repos, prétextant un besoin naturel, qu’il s’empresse de soulager le long de la remorque. Quand il remonte dans la cabine, Akim en slip est allongé sur la couchette derrière les sièges, le routier n’en demandait pas tant, la fièvre s’emparant d’eux et l’étreinte fût ardente.

 

      

     Prat, procédant avec le concours du légiste à l’examen des empreintes sur le corps de la jeune fille, ils y en avaient de communes avec celles de la femme du train de Marseille, l’étau semble ce resserrer sur Akim dont on retrouve une trace dans un anciens dossier où il est répertorié, une affaire de petit larcins, il était le guetteur de la bande, il ne fût pas condamné mais fiché. A Marseille tout en recevant la mère adoptive, Carollus examina la photo, qu’elle lui avait amenée à sa demande, une fois l’entretien fini, la femme signa la déposition, elle ne crois pas à la culpabilité d’Akim. Pour elle ce garçon est trop tendre, ce n’est pas un gars capable de faire cela, le commissaire veut bien la croire, mais les indices sont contre lui…et c’est un coupable idéale dans ce  cas.

    Il faut centraliser l’affaire demande le parquet, il est décidé que ce sera Toulouse qui mènerait l’enquête, du faite de la perte de la trace du jeune homme dans le secteur, il ne doit pas être loin, Carollus lui envoie le double de ces auditions et est lui chargé de continuer pour le compte de Prat sur son secteur. Le lendemain, la photo paraît dans la presse, à la télé, mais aussi elle est placardée dans les commissariats et postes de douane. Une semaine plus tard un quidam de retour sur Toulouse vient à l’hôtel de police, demande le commissaire Prat, ce dernier le reçoit

   - Bonjour Mr le commissaire, dans mon déplacement vers Hendaye, j’ai rencontré le garçon que vous recherché

   - Vous êtes sur

   - Oui, un tel visage ne s’oublie pas

   - Merci, restez à la disposition de l’enquête, relisez vôtre déclaration, si vous êtes d’accord, signez en bas.

   L’homme relu sa déposition et la parapha, puis quitta les lieux

   Prat décrocha le téléphone, appuya sur un bouton, cela appelait directement le bureau du procureur, il échangea ces informations et le procureur semble d’accord pour un mandat de recherche international. Un câble est envoyé aussitôt à Interpol situé dans la ville de Lyon, pour un avis de recherche international surtout en direction de l’Espagne et du Portugal.

 

    Le camion arriva aux portes de Lisbonne, le chauffeur donna un peux plus de cent escudos à Akim, il pourrait ainsi trouver un toit pas cher et de quoi manger, non loin du port, il trouva un hôtel borgne, s’acheta quelques sous vêtements et une fois dans la chambre il prit une douche, ce dirigea vers le port, et monnaya ses charmes, il gagna de quoi bien vivre pendant un certain temps, il en profita aussi pour s’acheter un nouveau jeans et deux sweets. Akim ce sent bien ici à Lisbonne, c’est comme si il y avait vécu depuis tout petit, parfois un peu le mal de Paris, mais ça passe vite, et les rencontres qu’il fait le tienne bien en vie, toutefois, pendant quelques jours pas de succès, les marins ou autres adeptes ne ce présentèrent pas, il n’y avait pas beaucoup d’activité dans le port, il du voler sa nourriture et même des fringues et c’est en tentant de chaparder un jeans et un sweet qu’il c’est fait attrapé. Il est conduit dans un commissariat du quartier, c’est l’interrogatoire, il sera jugé pour vol, pris en flagrant délit, il reconnaît les fait, ne pouvant pas faire autrement, il lit l’acte tapé à la machine et le signe, c’est alors qu’un des collègues du policier fait signe à son confrère, ce dernier vint vers lui qui montra la photo d’Akim, le policier revient à son bureau, dit au jeune homme juste un contrôle et puis après il pourra disposer, Akim est serein, il ne ce doute pas qu’il va faire connaissance avec les geôles du Portugal

 

 

 

 

 covix-lyon©29/03/2009

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article