Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de covix-lyon

Ce que le vent me souffle!

7 Octobre 2009 , Rédigé par covix Publié dans #certains regards

              Réflexion !

 

   En ouvrant les volets, ce mardi matin, un vent plein de douceur effleura mon visage , le caressa, me parfuma, d’un parfum doux, il me parla, raconta les ragots de la ville qui s ‘éveille, ronronnement des autos au loin, le bruit plus puissant des trains et leurs cornes, sifflets devrais je dire, trafic intense du matin, celui qui met le monde du travail en route, de la vie animée du jour, mécanisme du moment. Le soleil baigne la terrasse, c’est agréable, mais ce vent doux du sud caresse du corps, vent fort raisonnant dans les conduits d’aération de l’immeuble, faisant voler les rideaux, j’aime son chant qu’il soit du sud ou d’ailleurs, c’est un chant rageur, qui fait soulever les robes qui habillent les façades des immeubles, claquement des persiennes, comme une rythmique d’un concert modern, vent au parfum du matin portant la fraicheur des nuits de la ruralité vers nos sens en éveils, vent porteur de nuée qui arrose nos trottoir sale de poussières, petite ondée qui les chasses, au contraire de Mistral qui soufflant de la plaine de la Saône vers le palais des Papes, Notre Dame de la Garde sur son piton, balayant le mont Ventoux et son sol lunaire, vent froid, chassant souvent les nuages. En attendant l’ondée si petite soit elle, nettoyé les rues, arrose balconnière, jardin et prairie de nos amis agriculteurs, mais elle ne durera pas longtemps et son effet peu efficace en ce domaine, attendant l’heure de l’automne comme l’amour au creux des reins.

       L’automne est aussi saison d’amour, regardons autour de nous ces amoureux de tout âge ce promener en ville. Leurs désirs, leurs passions ce lient sur les visages, visages apaisés, radieux, pleins de tendresses, rayonnant de bonheur, sourires complices, gravités chez les plus jeunes, paradoxe de l’amour, comme les amoureux de Peynet.

      Dans leurs amours ce posent des questions, dans les têtes circulent mille projets, quête sur la vie… Bonheur de l’amour, inquiétude de la vie. Multitude de générations amoureuses aux pensées diverses ne ce posant pas les mêmes questions, vivant l’amour identiquement mais aux préoccupations autres.

 Covix-lyon

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

steph 07/10/2009 21:10


tu n'ecris plus la suite d'Impressions??
sa fais lontemps quil ny a pas eut de chapitre...


covix 07/10/2009 22:42


Bonsoir steph
Non car j'en avais fini avec Akim, mais j'ai une autre histoire avec Prat qui me trotte dans la tête,  il me faut la coucher en brouillons puis après...
Bisous
Bernard 


steph 07/10/2009 21:08


Un homme vient de se faire renverser par une voiture. Le conducteur sort et dit:
- Vous êtes bien chanceux on est juste devant le bureau d'un médecin
- Oui ! sauf que le médecin c'est moi !

errf c'est pas de chance sa!
bonne soiree bisous


covix 07/10/2009 22:40


Bonsoir Steph
On est jamais si bien servit que par soit même...lol
bonne fin de soirée
bisous
bernard 


Adina 07/10/2009 15:58


Bonjour,
Merci pour tes encouragements et surtout d'apprécier mes p'tites recettes...
Je te remercie aussi de ce que tu fais pour les blogs de cuisine, une belle dédicace !
Belles photos de Bellecour... Par contre c'est horrible ce truc blanc. Ca fait une éternité que je n'y est pas mis les pieds.
Bonne fin de journée et à très bientôt, Pascale


covix 07/10/2009 19:32


C'est normal le paratge de ce qu'aime et dire ce qu'on aime pas aussi, 
heureusement que ce chapiteau n'est pas permanent...
bonne soirée
Covix 


France 07/10/2009 15:54


Coucou,

beau texte.... j'ai pris plaisir à le lire .... je vous mets en liens sur mes 2 blogs,....




covix 07/10/2009 19:30


Bonsoir
Sympa... la visite, et merci pour les liens, 
Bonne soirée