C'est l'été....

Publié le par covix

 

Syracuse....innoubliable...
J'aimerais tant voir Syracuse
L'île de Pâques et Kairouan
Et les grands oiseaux qui s'amusent
A glisser l'aile sous le vent.

Voir les jardins de Babylone
Et le palais du grand Lama
Rêver des amants de Vérone
Au sommet du Fuji-Yama.

Voir le pays du matin calme
Aller pêcher au cormoran
Et m'enivrer de vin de palme
En écoutant chanter le vent.

Avant que ma jeunesse s'use
Et que mes printemps soient partis
J'aimerais tant voir Syracuse
Pour m'en souvenir à Paris.

Publié dans film -musiques -livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gaïa 17/07/2011 08:11



Ma Maman m'a toujours dit que cette chanson avait étécrée par Jean Sablon est ce vrai? En tous cas elle est splendide et donne envie d'y aller .Merci .Amitié .



covix 18/07/2011 22:07



Bonsoir Gaïa,


Parole de Bernard Dimay et musique de Henri salvador, chanson écrite en 1962, Jean Sablon l'interpréta aussi, peut être crée pour lui, Montand, Patricia Kaas et d'autres l'interprètent aussi...Je
ne connais que les versions de Montand et Salvador. A suivre.


Bonne fin de soirée


Bises



cacao 12/07/2011 22:53



Cette chanson, je la trouve très belle, et je m'y identifie pour tous mes rêves non (encore) réalisés. Beaucoup sont dans mon cas. J'ajoute que je la préfère chantée par Jean Sablon, même si ça
fait "vieillot". (Je suis fière d'indiquer que Sablon est le 1er en France à avoir chanté avec un micro. J'espère que c'est vrai, je l'ai lu en tout cas.) Bonne soirée !



covix 18/07/2011 22:36



C'est sur que Jean Sablon est le premier chanateur à avoir utilisé le micro sur scène... il avait peu de voix, et il l'utilisa pour être perçut dans la salle... c'est un bon chanteur... je ne
connais pas sa version...juste Salvador et Montand...


Bonne soirée


Bisous



gavroche 12/07/2011 09:42



Merci Covix pour ce voyage en diapo,accompagnée d'Henri Salvador.


bonne journée amitiés



covix 18/07/2011 22:26



Une façon de voyager... plus jeune, je fermais les yeux et m'évadais...


@mitié