De la musique...Variété

Publié le par covix

http://www.archive-host.com/link/12e1b75c48106a9e150fb63d36d32cb512f859b4.gif 

Mardi ... variété

Il avait 35 ans en 1981, 

En Juillet, sur la route, il disparu...

 

Jean Michel Caradec.

Elle vient s'asseoir sur un banc
Elle porte une broche d'argent
On dirait qu'elle a mis du noir
Sur ses cheveux blancs
Quelques fois elle montre les dents
Elle sourit à peine aux enfants
Et quand un chien s'approche d'elle
Ce n'est jamais qu'en passant
Elle fait des dessins dans le sable
Avec ses talons hauts
Sans faire exprès elle enterre les miettes
Des oiseaux

Elle est tout habillée de noir
Sans âge comme les sans espoir
Elle dit bonjour d'un geste vague
De sa main gantée de velours
Elle a comme une ride au front
Les yeux fixés vers l'horizon
Aux frontières de nulle part
Elle a dans le regard
L'aube d'Espagne à Santiago
Le vent de la colère et tout un peuple
De corbeaux

Boulevard des Capucines
Les fleurs avaient parfum de Chine
C'est elle qui portait le drapeau noir de ses enfants
Elle a la bouche résignée
Des femmes qui ont trop aimé
Le mauvais goût des adultères
Et des défaites passées
Elle a tous les enfants du monde
Sans avoir enfanté
Mais ils portent l'espoir et son nom
Liberté

 

Si tu t'endors sans moi
Ne suce pas tes doigts
Ecoute un peu la voie
Des trains qu'on ne prend pas
Les petits ramoneurs
Ne sont jamais à l'heure

Si je ne reviens pas
Ne te suicide pas
Les petits fossoyeurs
Auraient trop mal au cœur
Je serai pas fier de moi
Si je mouille mes draps

Quand il fera grand jour
Mets ton jean de velours
Un nœud dans tes cheveux
Et du rose à tes yeux
Les petites filles modèles
Ne portent plus de dentelles

Si tu vois l'arc-en-ciel
Dans la nuit de Noël
Suis le dans le pays
Où la reine a vieilli
Elle n'a pas eu d'enfant
Appelle la maman

Et elle te contera l'histoire
D'un petit enfant noir
Qui perd tous ses cheveux
Quand il est amoureux
Si t'arrives assez tôt
Achète-lui un chapeau

[Refrain] :
Ça protège du soleil
Des piqûres d'abeilles
Des abracadabra
Et des mouches angoras
Si t'arrives assez tôt
Achète-lui un chapeau

Et le premier marin
Qui te prendra la main
Il te dira bonjour
Mais pas de mots d'amour
Blottis-toi dans ses bras
Tu sais tu m'oublieras

Et tu rentreras chez toi
Sans te sucer les doigts
Sans faire mal au cœur
Au petit ramoneur
Si t'arrives assez tôt
Achète-moi un chapeau

[Refrain] 

La petite fille aux yeux tristes
Des Lowlands
La fille du Nord où c'est pas très beau
La province

C'est pas facile à dire
Tout ce qu'on pense
Desolation Row
N'est pas en France

Les maîtres de la guerre
Jouent avec notre monde
Les maîtres de l'argent
Font voter comme ils sondent

C'est pas facile à dire
Tout ce qu'on pense
Desolation Row
N'est pas en France

Hollis Brown crevait
Dans son bidonville
Lutter ou s'écraser
C'est face ou pile

C'est pas facile à dire
Tout ce qu'on pense
Desolation Row
N'est pas en France

William Zanzinger peut payer
Son amende
Il n'a rien fait d'assez
Grave pour qu'on le pende

C'est pas facile à dire
Tout ce qu'on pense
Desolation Row
N'est pas en France

Farewell Angelina
Les temps changent
Laissons s'engraisser les riches
Avant qu'on les mange

C'est pas facile à dire
Tout ce qu'on pense
Desolation Row
N'est pas en France

Mister Tambourine Man
Je suivrai ta route
Il faut chanter ce qu'on aime
Coûte que coûte
Même si…

C'est pas facile à dire
Tout ce qu'on pense
Desolation Row
N'est pas en France

Blowin' in the wind
C'est la chanson d'espérance
Si on veut s'en sortir
Faut relever ses manches

Un jour on pourra dire
Tout ce qu'on pense
Il suffit de changer
La France

Publié dans film -musiques -livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mamé 15/11/2011 20:55



C'était sympa le "Caradec " je me souviens encore de certaines de ces chansons !


Merci pour ce choix !


Bises Mamé



covix 16/11/2011 00:34



Oui, il st un peu oublier, Alain Leclef m'y a fait repenser...


Bises



margaux33 15/11/2011 08:50



je ne me souvenais plus de lui ! bonne journée bises



covix 15/11/2011 23:55



Il fait parti de ceux qui sont perdu pour les radios...


Bises