Desirdhistoires...43

Publié le par covix

Désir des mots

Jeu 43

58842624

Les Mots.

La récolte de Des mots, une histoire 43 a donné ceci comme mots imposés : triptyque – cheminée – essentiel – biscuit – circonvolution – abbatiale – licorne – porte – masque – destinataire – délicatesse – hybride – douce – guignolet – lécher – désemparé – suriner – châtaigne – vache – platane – dérapage

 

Dans les voiles... 

    Après s'être laissé aller, Thierry reprend ses esprits. reste un long moment dans le silence d'un masque, heureux et désemparé à la fois de ce dérapage non contrôlé. touché par la délicatesse de Dominique.

     S'appuyant contre le manteau de la cheminée où trônait une statuette représentant une Licorne, statuette en bronze, à ce moment précis l'essentiel de sa pensée était dans sa réaction, plus étonnante encore...pour lui, que l’apparence douce de son ami. Les mots venaient le suriner sur l'écran rose pâle de son cerveau, agacé, agité par eux...finalement de retour vers la table basse, il trempa un biscuit dans la tasse de café, il ce décida à la question...

- Dominique...

- Oui...

- Je ne comprend plus rien...éclair moi.... tu es homo, je le pense vu ce qui c'est passé entre nous... et comment dire..

- Vas-y, je sens la deuxième question venir...

- Hum!...pas simple....bon...depuis combien de temps penses-tu à moi?

- Pour la deuxième, celle qui semble nous concerner...dès que je t'ai aperçut la première fois... au club!

- Oh!...mais ça remonte à loin.... oui c'est bien loin...

- Oui, en effet, je ne te dis pas comment mes soirs, mes jours furent agité, sans compter nos rencontre, nos sorties, comme cette visite d'une Abbatiale en Bourgogne où j'ai faillit déclarer ma flamme pour toi, lâchant quelques mots évocateur en admirant un triptyque sur l'autel de la salle des prières. Oui... je t'aime depuis le début... tout en moi n'est que circonvolution, tout s'enroule comme un ressort...il fallait qu'il ce détende...rappel toi... quand je tenais cette lourde porte et que j'effleurais ta main...un signe, tu en étais le destinataire...tu ne la pas reçut, ou perçut...

- Oui... maintenant que tu le dis... je ne l'avais en effet pas perçut.

- Pour répondre à la première question... de puis mon enfance, j'ai compris que quelque chose en moi était hybride, je ne m'intéressais pas aux filles, j'aimais mes potes... si j'avais pu...osé... nous aurions eu de belles soirées à réviser nos devoirs..

- Oui...je vois... et moi, je ne comprend pas...je ne suis pas attiré par les mecs, et ce matin, spontanément je réagit à ton cadeau, là... je suis un peu perdu... je te l'avoue...déjà hier soir...j'étais perplexe du baiser que tu me donna... et moi, ce matin, qui te saute dessus...

- Thierry...mon coeur..laisses toi aller...écoutes tes sentiments...

- Oui, je vais faire le vide... tu as raison...

- Hum! et tes sentiments... ceux procurés par ces baisers..tu les vois comment?

- Heu!...de l'amour, rien que de l'amour...

- Avec..

- ... Toi... bien sur... mais cela fait il de moi un homo...

- Pas forcement... tu peux aimer les filles... et un mec aussi, en l’occurrence...

    D'une façon lascive, Thierry trempa une petite cuillère dans le pot de miel, la porta dans sa bouche en fit fondre la texture, la sucer, pour mieux la lécher, acte provocateur!... Dominique lui répondit en le galochant... Plus de doute pour Thierry, une certitude pour Dominique, leur amour était scellé.

 

- Bon, ce n'est pas le tout, si nous allions fêter cela à la campagne...dit Thierry.

- Je te suis mon amour...

     Ces mots ne le choquent pas, ne le choquent plus, au contraire, il les prend comme un sucre d'orge et en déguste la saveur...

     Sur la route, ils ce retrouvent en bord de Loire, s'arrêtent sur une place bordée de platanes qui commence à donner de l'ombre. Petite douceur de le mi-journée commencé par un verre de guignolet-kirsch, trinquant à l'enlacement des coeurs... Un repas en tête à tête, puis une promenade au coeur des prairies, des champs, des vallons verdoyants, au loin, une vache paisse dans un pré, elle semble seule... le troupeau est peut être en contre bas... ils ne le saurons jamais.

   La nuit arrive, elle sera pour nos amoureux dans cette chambre d'hôtel d'un autre temps, ou le papier jaunie délivre son effluve poussiéreuse, un évier rappelant l'époque de la cuvette et du broc en acier émaillé, un clin d'oeil au début du 20ème siècle et derrière ce décor ce niche le confort d'aujourd'hui.

       Demain ils prendrons la direction de l'Ardèche, où ils dégusterons la confiture de châtaigne... douce et sucrée comme leur amour....

Laissons les s'aimer.

 

Publié dans JEUX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierrot Bâton 17/10/2011 08:54



J' aime bien l' image du couple de garçons se promenant main dans la main dans une abbatiale!



covix 17/10/2011 19:34



Merci... sans arrière pensée pourtant... c'est venu comme ça.


@ plus



agathe 15/10/2011 18:14



Bonjour Covix,


elle est si belle cette histoire . . . elle ressemble à une déclaration . .


belle journée Covix


bises d'agathe



covix 17/10/2011 00:38



Cela en est une.... mais je ne conterais pas la suite... j'ai quatre personnages sous le coude que je fais vivre, alors pas de mélange...


Bises



Asphodèle 15/10/2011 09:34



"Ils s'aiment, comme deux enfantS", la la la ... J'avais cette musique en tête en te lisant et ma foi, je ne suis pas partisane des suites à tout prix, leur bonheur se suffit à lui-même ! Mais
dis-donc deux homos dans une abbatiale, tu veux faire bondir Benoît XVI ???



covix 16/10/2011 23:53



LOL, pourtant on en rencontre....qui ce promènent!


@mitié



Gaïa 15/10/2011 03:15



Magnifique histoire toute simple comme l'Amour .Merci .Amitiés



covix 16/10/2011 22:36



Bonoir Gaïa,


c'est vrai que l'amour est toute simple...ne se pose pas de question, elle...mais se pose sur les êtres...


Bonne fin de soiréez


@mitié



mariessourire 15/10/2011 02:52



ici aussi, une histoire qui se finit bien, une histoire d'amour en plus


quoi de plus beau ? je dis longue vie aux amoureux, mais je ne dirai pas non à une suite... comment tout cela pourrait-il finir ? leur amour n'en est qu'au tout début, survivra-t-il à un
quotidien ? 


belle et douce nuit-journée


mille bisous


sourire



covix 16/10/2011 22:35



Bonsoir mariessourire


Un beau pseudo.... Laissons les s'aimer, que chacun ce face une suite... s'amuse à penser leur vie. J'ai bien une idée...mais comme une autre histoire est dans les tuyaux, je ne veux pas ed
téléscopage entre ellles.


Bonne fin de soirée


Bises



Valentyne 14/10/2011 22:08


Bonsoir Covix très belle histoire autour du mot que tu as proposé : hybride bonne soirée


covix 15/10/2011 01:14



A voir toutes les histoires couchées sur les sites participants, c'est de la haute voltige que ce jeu autour des mots imposés... j'ai bien aimé les textes .. une sacrée balade poétique, décalée
parfois, en suspense...oui un beau jeu.


Bonne fin de semaine


@mitié



LADY MARIANNE 14/10/2011 20:26



le périple de nos deux amoureux continue - à chaque défi  désirdhistoire !!
que d'idées pour écrire ce grand texte !
bonne continuation -  bises Lady m



covix 15/10/2011 01:10



Oui, leur périple commence... c'est drôle comment il a démarré, je n'avais pas imaginé une suite... et un troisième volet...comme je met en brouillon une histoire dans ce style... je crains la
fusion des deux...


Merci pour le commentaire, c'est encourageant.


Bises


 



cacao 14/10/2011 19:34



Bonsoir Covix ! Fortiche ! Je me demande comment tu réussis à caser ces mots pas faciles à placer en écrivant en plus une histoire intéressante. Sans doute parce que tu es doué... Bises
amicales. 



covix 15/10/2011 01:04



Je ne sais pas si je suis doué...mais j'aime écrire...le temps m'en laisse un peu pour le faire... La il y avait une trame...et les mots inspirent aussi.


Bises



Jean-Charles 14/10/2011 17:49



Une jolie histoire en tout cas pour ces tourtereaux. 



covix 15/10/2011 01:02



Souhaitons une belle vie pour eux...


@mitié



ceriat 14/10/2011 14:37



Toujours de la fraîcheur dans vos textes agréables à lire. :-) Il est heureux que l'amour ne se soucie pas de nos considérations avant de frapper aux portes. ;-)



covix 15/10/2011 00:59



Merci... c'est vrai qu'Éros ne fait pas de distinction...


@mitié



Olivia 14/10/2011 10:55



Fermons la porte et laissons-les s'aimer, en effet. ;)



covix 15/10/2011 00:52



Oui Olivia, deux histoires sur le même thème, l'une va vampiriser l'autre, c'est pour cela que je pense fermer la porte...mais...


Bonne fin de semaine


@mitié



Amélie 14/10/2011 10:19



Le début d'une jolie histoire, oui, bien mené d'ailleurs !



covix 15/10/2011 00:50



Cela à l'air de plaire...je verrais pour la suite.


@mitié



32 Octobre 14/10/2011 09:46



cela donne envie d'en savoir plus... mais ... y aura-t-il une suite ?



covix 15/10/2011 00:49



Je n'en sais rien...normalement non, mais les mots...qui sais. Et comme je le disais à Claudialucia, j'ai peur d'un téléscopage avec celel que j'écrit...


@mitié



claudialucia 14/10/2011 08:59



Laissons les s'aimer! Finalement avec tous ces mots imposés, tu as créé toute une histoire qui fait que l'on aimerait en savoir plus sur les personnages. Le début d'un roman en quelque sorte.



covix 15/10/2011 00:46



Cela ce pourrait, mais j'en écrit un actuelement sur ce thème, quatre personnages, deux garçons, une fille et l'amour... j'ai peur que cela ce téléscope, je ne sais pas si je continuerais celle
là...mais bon, les mots font le reste.


Bonne fin de semaine


@mitié