Désirdhistoires 50

Publié le par covix

 

Désir des mots

Jeu 50

58842624

 

Désir des mots

Jeu 50

 

Les mots imposés pour l’édition 50 de Des mots, une histoiresont : mécréant – certificat – douche – bises – givré – gluten – adresse – rafale – tendresse – excuse – bruire – catastrophe – autarcie – perce – vaporeux – rugby – découverte – ivresse – possible – carte – intimité – espiègle – pile – prière – page – licorne – aphrodisiaque

 

      Une chaise, c'est banal, une chaise....c'est là que nos séants fatigué vont ce reposer, viennent discuter...écouter nos affabulations, nos amours, parfois s'en régaler!... mais elles ne causent pas, ne savant pas exprimer les sentiments qui les recouvrent... Ici, point d'histoire de chaises, juste un livre sur un banc, le masculin collectif de la chaise, moins confortable, mais plus conviviale... un banc, un livre et un jeune ado....

 

Une rafale de vent fit bruire les pages d'un livre resté ouvert sur le banc. Oublier...peut être... au coeur de la page centrale, entre les lignes, les mots, une image représentant un certificat d'authentification, sa marque, une tête de Licorne. Sa corne loin d'évoquer le côté aphrodisiaque des contes ou autres histoires sur cette belle corne.

Ce serait plutôt celle de l'ivresse du possible pour l'espiègle qui poserait son index dessus. Le jeune Thomas tout juste sorti de l'enfance, ses premiers pas dans l'adolescence, a le geste hésitant, mécréant de son état, fit une prière à son imaginaire. Il misa l'enjeu à pile ou face, pariant sur pile, ce qui lui valut de gagner la mise....

Il tendit son bras vers le livre, effleura l'image qui s'anima aussitôt, une onde partant de son centre pour disparaître hors du champs de l'oeuvre littéraire. Des recommandations semblaient avoir remplacé le texte existant, incompréhensible langage, juste une carte déchiffrée apparaissant derrière l'image en transparence... Pour y accéder, il faut poser son index dessus...

Il renouvela l'opération plusieurs fois, marquant ainsi son hésitation et la tentation, le même scénario des ondes...

La tentation est de plus en plus grande, comme aspiré, il pose son index au centre de l'image.... elle s'écarte en cercle, c'est comme une vrille qui fait une perce dans un tonneau, happant le garçon qui disparu dans cette ouverture, un gigantesque siphon englouti son corps.... Dans ce tourbillon, un mot en spiral hélicoïdal n'en fini pas Catastrophe...l'enroule et le dépose dans un royaume inconnu...

<<Je t'attendais dans le royaume des ailleurs>> dit une voix mystérieuse, <<

ici nous vivons dans l' autarcie la plus complète, ce sera un havre de calme pour toi>>

Dans une lumières bleutée, presque blanche, un nuage vaporeux, Thomas est mis à nu par des elfes, il est mortifié de ce retrouver dans cette état, et cache son intimité, comme si ils ne le voyait pas, ils l'emportèrent sous une douche glacial, il ce sentait givré comme les arbres aux alentours, pourtant aucune sensation de brulure par ce froid qui l’enveloppait, au contraire, il est couvert de millier de bises qui l'habillent d'une grande étole blanche brodée d'or et de tendresse...

Face à lui arrive une créature tenant une couronne de laurier que cette beauté déposera sur sa tête et un paquet de gâteaux, au choix rose ou blanc, rose sans gluten....

<<Toi aussi tu as franchit la passe du livre>> lui demande la belle princesse...

<<Il le semble puisque... je suis ici>> <<mais ... c'est effroyable ce qui m'arrive, ajoute-t-il, je suis perdu... me sent balloté ... comme un ballon de rugby passant de mains en mains ou prit dans la mêlée....et toi...qui veut m'offrir l’apaisement>>

<<Ne t'inquiète pas... à ton adresse est déjà arrivé le mot d'excuse!, il raconte comment tu as disparu...>>

<<Tu en as de bonne.... ce n'est pas moi qui suis inquiet...>>

<<Et comment on sort d'ici...>>

<<Impossible...Thomas...tu es prisonnier des mots, du livre...>><< et puis ici tu iras de découverte en découverte, tu glisseras sur le toboggan des virgules, bondiras sur les points, tu feras du cross sur les accents... ici c'est toi le maître...tu guides l'encre du stylo sur la feuille... tu seras le regard du lecteur, de la lectrice, sa joie, ses peines.... tu es tout cela ... pour ceux d'en face...>>

 

Un grand bruit résonna... <<Alors...Thomas....on rêve... dit le professeur en retirant le livre des mains du jeune garçon.

 

Covix-lyon

 

DSCF9926

Fête des lumières à Lyon 69007

Dans mon quartier Superflux avec le concour de commerçant fit un jeu de led autour des thèmes de leur professions, ici la libraire.

 



Publié dans JEUX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

valentyne 17/12/2011 15:54


j'ai beaucoup aimé le rythme, les images ..... EN PARTICULIER LE TOBOGGAN des virgules et le cross des accents....Joli royaume des ailleurs ;-)

covix 24/12/2011 01:37



Bonsoir, 


quand les mots s'amusent, il faut les garder...


Bonne soirée de Noël


@mitié



claudialucia ma librairie 16/12/2011 22:25


J'espère que le professeur saura être indulgent avec le rêveur pour qu'il puisse continue  à vivre dans les mots!

covix 17/12/2011 00:21



Je l'espère aussi, et je crois qu'au fond de lui même il en est heureux!


Bonne fin de semaine


@mitié



Violette Dame Mauve 16/12/2011 16:13


Excellente participation


Bisous


Violette

covix 17/12/2011 00:25



J'ai eu peur de m'enmêler les crayons!...


Bonne fin de semaine


Bises



Pierrot Bâton 16/12/2011 15:34


Alors, Covix? On fait rêver ses  lecteurs ???

covix 17/12/2011 00:40



Des souvenirs!!! lol


@mitié



lagardere 16/12/2011 13:27


être prisonnier des écrits d'un livre rien de plus beau...en tout cas moi je suis prisonnier des mots que tu y as écrit..pour lire ce conte
merveilleusement éclairé de la simplicité de la vie..;j'en suis ravi....merci de ce texte délicat....
amicalement à toi
claude

covix 17/12/2011 00:42



Merci de la visite, je me suis fais un peu rare ces derniers temps, et je n'ai pas terminé mes montages! grrr...


J'ai pourtant eu peur de cette histoire qui semblait bien mal partie...


Bonne journée


@mitié



ceriat 16/12/2011 13:06


Quel conte magnifique ! J'adore la légèreté du texte qui nous emprisonne. J'ai beaucoup aimé le jeu de transparence entre les mots et l'image.

covix 17/12/2011 01:06



Bonjour Cériat, 


c'est une appréciation qui fait chaud au coeur... et met du rose aux joues...


Bonne fin de semaien


@mitié



Olivia 16/12/2011 10:36


J'aime beaucoup ton intro sur la chaise.

covix 17/12/2011 01:15



Bonjour Olivia


Je l'ai rajouté après avoir fait le texte, ne voulant pas entrer dans le sujet directement!...et les chaises une passion! lol


Bonn fin de semaine


@mitié



lucie 16/12/2011 10:10


la fin me fait penser à la grammaire est une chanson douce d'orsenna, un personnage prisonnier d'un livre surfant sur la ponctuation, joli !

covix 17/12/2011 01:25



Bonjour, 


en paralant de grammaire... il manque quelques s...lol


La première idée, un livre abandonné sur le banc...puis vint celle du garçon... il fallait faire l'engrenage des mots... merci d'appprécier


Bonne fin de semaine


@mitié


 



lucie 16/12/2011 10:05


sympa ton texte, un joli conte...

covix 17/12/2011 01:26



Merci, je ne pensais pas y arriver...


@mitié



wens 16/12/2011 08:24


J'aime particulièrement la fin de ton texte, le personnage prisonnier des mots, très poètique.

covix 17/12/2011 01:35



Bonjour, 


Merci ça fait plaisir...c'est arrivé au final, j'ai faillit le placer au milieu dans la spirale...


Bonne fin de semaine


@mitié