Evolution!

Publié le par covix

 telephones--1-.gif

crossbar.jpg

Photo du web

  C'est un soir, un mardi ou un jeudi, un de ces soirs où je suis de permanence au syndicat des métaux dans un arrondissement de paris.

     J'ai quelque chose comme entre 16 et 19 ans, un de ces soirs là, comme d'autres, mais celui là m'attira plus, d'ailleurs il y eu un effet aimant...

      Comme à la coutume, avec le camarade retraité des chemins de fer, nous bouclons le local, ce quittons, il est 21 heure environ...j'enfourche la Flandria et me dirige vers la rue d'en face pour regagner l'axe qui me mènera à la maison, au bout de cette petite rue, à l'angle, une vitrine opaque, violine, je pense une salle de sport, ou piscine... je ne sais pas, suppute... quelques fois de vois de jeunes hommes y entrer ou sortir, ils sont plutôt beaux, bien bâti, j'en tomberais facilement sous le charme, je crois qu'il en faut pas beaucoup, si l'on me pousse, j'entre!...un jour j'irai.... Les regards parfois échangés sont...d'étranges rencontre dans ma tête....et je continu après avoir comme moult fois hésité....

 

    Bof...je continu mon train train du job et du syndicat, je passe sur ce dernier aspect...bien que l'ombre grandissante de mai 68 arrive chaque jour....nous sommes entre 65 et67 date où je part pour le service militaire...

     D'ailleurs en 1966, nous évoquions la perspective d'un nouveau 36!...

     Bref ce n'est pas le sujet...Remontons à la source, alors qu'au moment de ce récit, je suis dépanneur sur de petites installations de téléphone... En faite, je suis comme tous les autres... un métallo!, fréquente sa maison rue Jean-Pierre Thimbaud, ce n'est pas là que j'officie... Qu'en j'y pense, je ne connais rien des hauts fourneaux, des laminoirs, des tourneurs, même si dans les travaux pratique de l'école j'ai manipulé, travaillé le métal avec délectation...Mais qu'es-ce que je connais du gars qui travail à la chaine chez Citroën ou Renault, rien, une vague idée, ou dans un atelier de ferronnerie du onzième arrondissement, itou, Pas grand chose à voir! Mais je suis quand même métallo d'une entreprise qui a fini sa jeunesse, son adolescence, elle est dans l'âge mure, un constructeur de centraux téléphonique, d'appareil aussi, une branche publique pour ceux des P.T.T, un sérieux retard à rattraper, et une autre du privé, celle du privé, fournissant, banques, industries, tertiaires, hôpitaux, artisans etc... c'est dans ce secteur que je travail...

      Modestement, j'avais quatorze ans quand j'entrais dans ce monde, et formais un maillon dans cette chaine de travail...

     Dans mon coin, comme un chef d'orchestre, monté sur une estrade, assis sur un siège circulaire, en face de moi, en demi cercle, l'orchestre était sous mes yeux, lames, vis, canons, équerres, isolants, sur une équerre j’empilais les lames entretoisées des isolants autour des canons, parfois un bloc au centre, ou au maximum trois... quand la finition arrivait, j'emboitais une vis dans le canon, un coup de tourne vis américain et hop à la suivante, une fois l'ensemble terminé, une fois une commande de x atteinte, phase deux, le blocage des vis. Je me dirigeais vers une machine étau, plaçais les équerres dans un gabarit, le pied sur une pédale, pression de l'autre mâchoire sur l'ensemble, le tourne vis en main, j'enfonce sa lame dans le conduit, une épée de mousquetaire embrochant sont compère du cardinal.... dans un geste sadique donne des tours de poignet, la lame triturant l'adversaire, jusqu'au blocage du corps inerte, une fois l'oeuvre fini je retire l'équerre la place dans la boite, une autre machine prendra la suite, et quelle machine, continuité entre le sadisme du mousquetaire avec l'ère du marquis de Sade, l'ère de la révolution. C'est mon esprit révolutionnaire, celui qui me reste des cours d'histoires encore récent pour moi, Robespierre, Danton, Saint-Just, mon idole, je ne sais pas pourquoi, la finesse, la beauté de son visage, sans doute, le nom certainement... Regardant l'esquisse du relais, un groupe d'ensemble sur l'esplanade de la défense... des barres l'une à coté de l'autre ou solitaire... je la place sur le promontoire de l'échafaud, mille précautions prises... pression sur un bouton, crac! les têtes tombent sous ce couperet... le bruit glauque tombant dans le réceptacle, jubilation, c'est l'esprit d'Égalité qui passe! Fraternité des équerres qui passent à la cicatrisation de quelques gouttes de Liberté tombant sur la trace de coupure, bloquant définitivement les vis... Le bonheur des bobines prendra place sur la Liberté ouverte, la palette viendra ce frotter au noyau, mouvement érotique si il en est. Jouissance électrique disant "Allo".... L'esprit de la révolution passe, ouvrant la porte à celui plus radical du "Bolchévisme", autre facette d'une vie d'atelier, de rencontre avec l'élément, la grisaille des sentiments, la couleur de la vie, l’espérance d'un monde plus fort, plus juste où chacun a sa place pour l'autre. Monde fourvoyé par la bêtise de l'homme avide d'assoir son cul sur la tête de ses frères.

      Loin de l'espoir promis, attendre, mais cet espoir est-il dans ce monde qui ce dessine autour de nous, aseptisé, contrôlé au nom de la liberté de quelques uns pour soumission des autres, esclavage de la finance, dictat de cette dernière contre la vie des peuples, "Mourir ou être tuer" tel est le choix offert... Voix de la Grèce à qui l'on volait son passé, sa culture, coup d'état de technocrates sur les élus...

            La démocratie c'est achevée ce jour là


 

g20.jpg

 

DSCF2690

DSCF2739

 

Publié dans certains regards

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Harmonia-messidor 28/11/2011 16:43


J'aime le descriptif de ton récit. Un vécu très bien raconté, avec les constatations, où souvent les espérances s'envolent, laissant place à la triste réalité. On se contruit de nos expériences,
c'est ce qui nous enrichis ! Bises amicales mon cher Covix.

covix 29/11/2011 01:36



je crois que cette expérience va servir en 2012...Merci de ta visite


Bonne journée


Bises



Mamé 28/11/2011 16:23


Kikou il est trés sympa ce texte !


Bises Mamé

covix 29/11/2011 01:33



Merci MAmé, une tranche de vie, et la conclusion actuelle...


Bises



Christian lemenuisiart 28/11/2011 13:00


Sympa la manif dans l'eau , une idée originale


A bientôt

covix 29/11/2011 01:32



Courageux, bon la garisse sur le corps pour ce protéger, au G20  de cette année...mais à Nice...Cannes leurs étaient fermé!


@ bientôt



LADY MARIANNE 28/11/2011 12:31


un bon exemple de comparer le téléphone , les outils, les gestes !! un beau texte , la fin est triste !!  c'est fichu ! une époque  révolue !
bon aprem  !!

covix 29/11/2011 01:30



ce sont des gestes que j'ai bien connus, fait presque une année complète, avant de changer ed service dans cette entreprise... oui triste mais réel, je pense que nous devons réagir...


Bises



Elo 28/11/2011 11:55


Je n'ai pas su suivre tous tes méandres mais pour le fond global j'apprécie le message ! bisous

covix 29/11/2011 01:31



Je sais, le texte est un peu long.... l'essentiel est à la fin...


Bises



Arlette50 28/11/2011 10:54


Bonjour Covix


Depuis la nuit des temps on se bat pour nos idées et en réalité nous avons avancé, sauf qu'à la différence d'aujourd'hui on recule à une allure grand "V"et ça c'est pas cool ! C'est bien de
l'avoir écrit...merci ça m'a replongé dans mon époque 68 le bouleversement ! à quand l'autre...


bisous et belle journée.

covix 29/11/2011 01:28



Bonsoir Arlette50, 


Nous ne sommes pas au bout de nos peines... les peup^les commencent à réagir..pas trop chez nous...étrange!... le faut semblant de démocratie, on le vol, baffoue... maintenant elle est morte...le
réveil sera brutal.


Bonne journée


Bises



lagardere 28/11/2011 10:02


tu as une façon de t'exprimer covix qui se parallélise avec délicatesse..;la comparaison est toujpours juste et belle...c'est une originalité
qui te caractérise..;sans doute une forme de dire et d'exprimer ce qui froisse ta liberté..;mais j'aime ce texte à plus d'un titre..;même si il est un peu long...; mais il est toi...et çà
j'aime..;merci de ce cri....bonne journée...amicalement à toi
claude

covix 29/11/2011 01:25



Bonsoir Lagardère, 


Merci d'avoir pris le temps de le lire, c'est vrai qu'il est un peu long... je l'avais en tête avant de l'écrire et plusieurs fois intérrompu...alors le reprendre..il n'est déjà plus le même, la
trame reste...les images aussi, mais l'enveloppe c'est changé...


Oui, cette atteinte à la libeté me fait mal, c'est doux, sournois, chaque jours et on ce laisse avaler, jusqu'au jour où il sera trop tard!... non trois exemple  flagrant, la Grèce,
l'Italie, et la Belgique... pour cette dernière un peu différent..mais quand même...où sont les dirigeants élus à la tête de ces deux pays, des commis de la finance qui a mis tout le monde à
genoux..;et c'est bien comme cela!..


Oui la démocratie, n'a pas eu le temps de grandir...elle est morte!


Bonne journée


@mitié



ceriat 28/11/2011 09:53


j'aime beaucoup le parallèle réussi entre le téléphone et le couperet de la liberté et le dictat des puissant écrasant les peuples.

covix 29/11/2011 01:15



merci Cériat, c'est un "métier" qui donnait des "visions"... quoique, déjà au début des années 60, je pensais au téléphone sans fil... et en parlait avec mes supérieur..."rassures toi..ça viendra
vite"...


Je ne suis plus rassuré aujourd'hui! mais là...je suis impuissant...c'est l'esprit qui plonge et la plume qui s'envole!


Bonne journée


@mitié



New Dawn 28/11/2011 08:09


La conclusion est triste, mais ton récit est beau !

covix 29/11/2011 01:09



C'est ce qui m'inquiète...je suis plutôt optimiste de nature! merci de l'apprécier. et en relisant...oups! le correcteur est passé...lol


Bonne journée


@mitié