Homophobie

Publié le par covix

 

 

stuart-walker-meurtre-3.jpg

Photos: DR

 L'Ecosse choquée par le meurtre atroce d'un gay, retrouvé attaché et brûlé

 Dans la nuit de vendredi à samedi, le jeune Stuart Walker, 28 ans, a été retrouvé attaché à un lampadaire, le corps carbonisé. La police locale, qui cherche encore des suspects, n'exclut pas la piste homophobe.

 

D'après les premiers éléments de l'enquête, Stuart Walker, 28 ans, a été battu et brûlé vivant avant d'être attaché à un lampadaire et laissé à l'endroit où un passant a découvert ses restes calcinés, à l'aube, samedi matin.

Un drame en deux heures et demi
Un meurtre «atroce» qui a laissé la ville de Cumnock, au cœur de l'Ecosse, en état de choc. Stuart, ancien assistant manager d'un hôtel du quartier, ne faisait pas mystère de son homosexualité – et c'est dans cette direction que la police recherche le mobile du crime, même si rien, à l'heure actuelle, ne prouve qu'il s'agisse d'un crime homophobe.

«Stuart était sorti avec des amis dans les environs de Cumnock un peu plus tard dans la nuit, a déclaré John Hogg, inspecteur de police. Le dernier à l'avoir vu vivant était un ami de sa famille, qui l'a laissé près de la caserne aux environs de 2h30 du matin», soit deux heures et demi avant la macabre découverte. Les policiers cherchent désormais à reconstituer ses activités dans l'intervalle. ils font le tour des maisons des environs, où un certain nombre de soirées étaient organisées ce soir-là.

«Ton étoile sera la plus brillante»
En tout cas, l'émotion est grande en Ecosse, où une page Facebook a été créée en sa mémoire pour recueillir de nombreux hommages. «Pauvre Stuart, je peux pas croire que ta vie se soit terminée de cette façon horrible, tu avais toujours un sourire au visage et tu faisais sourire les gens aussi – je suis sûre que ton étoile sera la plus brillante dans le ciel» écrit par exemple une certaine Amanda Lindsay.

Tandis que Kazza Sutherland, qui a travaillé avec Stuart au Royal Hotel, a déclaré dans la presse: «Je refuse de croire que ce soit arrivé à une personne aussi chouette. J'espère qu'ils vont attraper ceux qui lui ont fait ça. J'espère que la justice sera faite et qu'ils iront en enfer.»

Source:Têtu

Vu sur le blog de Jj

 


 

150x100-ct

Cameroun: Un gay repasse devant la justice pour l'envoi d'un texto amoureux

Condamné en avril dernier à trois ans de prison pour avoir envoyé un SMS à un homme qui lui plaisait, Roger sera jugé en appel le 7 novembre à Yaoundé.

 

 

Une deuxième chance pour Roger? Cet étudiant de 29 ans sera jugé le 7 novembre devant la cour d'appel du Centre à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun. Il a été condamné le 28 avril dernier à trois ans de prison pour avoir envoyé un SMS amoureux à un homme qui lui plaisait.

Roger a «fait la rencontre d'un homme à travers son enseignant», raconte dans un communiqué un collectif de trois associations camerounaises gay-friendly, dont l'Association pour la défense de l'homosexualité (Adefho). «Pris de sentiments pour cette personne, Roger lui envoie un SMS pour essayer de lui en faire part. Le destinataire du message alerte alors les forces de l'ordre qui ont arrêté Roger le 2 mars 2011 lors d'un guet-apens savamment élaboré». Le 3 mai, Me Alice Nkom, présidente de l'Adefho, a fait appel de la condamnation, et s'est heurtée «aux lourdeurs administratives au sein notamment du tribunal de première instance de Yaoundé».

«Une chasse aux homosexuels»
Dans une pétition internationale contre l'homophobie au Cameroun lancée mi-septembre sur internet, Alice Nkom a évoqué le cas de Roger et dénoncé plus généralement «une véritable chasse aux homosexuels orchestrée par la police». Elle jugeait alors qu'elle n'avait «jamais vu une situation aussi grave» et appelait le président de la République camerounaise Paul Biya - réélu le 9 octobre pour un nouveau septennat, après trente ans au pouvoir - à intervenir, jugeant qu'il était «le seul» à pouvoir arrêter le «cercle infernal d'arrestations et de violences homophobes».

L'objectif de départ de la pétition était de 50.000 signatures mais, ayant été atteint, une nouvelle cible a été fixée à 100.000 soutiens. Lundi soir, le compteur en affichait près de 61.000. Au Cameroun, les relations des gays et lesbiennes sont passibles de cinq ans maximum de prison et d'une amende de 200.000 FCFA (environ 300 euros).

Source: Têtu

CAMEROON-flag.gif

 

Publié dans info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

khanel3 26/10/2011 17:10



pauvre jeune homme il a du souffrir !


bonne journée !



covix 26/10/2011 20:35



Je n'ose y penser... que son âme retrouve la paix et la sérénité, que celle de(e) auteur(s) soi(ent) tourmenté!e)s jusqu'à la fin de leurs jours.


bises



Gaïa 26/10/2011 16:23



Ces deux articles avec des gravités différentes me navrent me font hurler de la cruauté d'un côté et de la bêtise et de l'ignorance pour l'autre .Les plus bas instincts de l'homme jaillissent de
plus en plus et c'est très inquiétant pour notre " devenir" ensemble .Amitié.



covix 26/10/2011 20:33



Les deux extrèmes de la bétises humaine, je dirais bioen autre chose...


@mitié



margaux33 26/10/2011 16:17



quel horreur ! comment peut on en arriver là ?  c'est à désespérer des hommes certains jours . amitiés



covix 26/10/2011 20:32



Oui l'homme est méprisable devant de tels actes, il n'a pas comprit la vie...


@mitié



Abby 26/10/2011 16:01



Je viens de lire cet article sur ce pauvre écossais!
C'est franchement dégueulasse!!
Je suis hétéro, mais chacun sa vie m....!!!!!
Pourquoi en vouloir en homos? Je n'arrive pas à trouver les mots, car cet acte barbare me dégoûte.
Bises et merci de relayer



covix 26/10/2011 20:30



La vie n'est pas un long fleuve tranquille, mais chacun a le droit de la vivre comme il l'entend et son devoir de respecter son voisin... Il n'y a pa sde mots assez dure pour califier ces actes,
qu'ils soient envers les homos ou pas...


Bises



Mamé 26/10/2011 15:49



Bonjour Covix c'est déguelasse mais cela arrive ,c'est bien de le faire savoir .


Bises Mamé



covix 26/10/2011 20:23



Hélas, c'est le risque des homos, cela arrive aussi chez nous...


Bises