Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de covix-lyon

L'aventure,(suite)

6 Mars 2010 , Rédigé par covix Publié dans #histoire - "l'aventure"

 

… / …

L'aventure suite

 

   En effet dans la salle commune, tout ce petit monde ce retrouva pour faire un bon festin, oubliant même la vie au dehors, à cet instant précis il n'y avait pas de dispositif de garde, seulement un balayage par infra rouge qui permettait de lire sur un écran de contrôle l'activité dans les alentours. C'est alors qu'apparut, vers la pyramide, un groupe de Vules, ces êtres ce prosternaient devant elle, Isabelle remarqua qu'ils n'avaient pas la même allure que ceux de l'attaque, elle donna un coup de coude à Georges et Thomas qui à leur tour regardèrent l'écran. Ceux là semblaient plus « humanoïdes » que les autres; des questions traversaient la tête de nos trois acolytes. Benjamin remarqua le manège, s'approcha de Georges.

  • je vais donner un coup d'œil discret, j'ai remarqué un petit trou dans la palissade bien dans l'axe de la pyramide, continuer la fête comme si de rien n'était, je pense que ces Vules ne nous embêterons pas cette nuit.

  • Vas y, sois prudent quand même, en cas de problème siffle.

  • Ok! j'y vais.

   Benjamin quitta les lieux, s'approcha de la palissade et espionna la scène devant la pyramide. Des Vules habillés, ressemblant à des humains, faisaient des offrandes à l'édifice, deux portaient une sorte de robe blanche et un bonnet sur la tête, cela devait être les prêtres ou sorciers, un autre, sa robe était plutôt pourpre et était couronné de branchage sur sa chevelure, Benjamin pensa que c'était le chef, sur une feuille de verre il dessina les trois personnages. Derrière eux une douzaine dont la tenue tirait sur le bleu, un bleu très clair, ceux qui suivent les incantations des prêtres, dansent et paradent déposent les offrandes. Sur le visage de Benjamin, ce lit l'étonnement, la stupeur, un groupe d'une vingtaine de Vules arrive portant une statue, c'est une sculpture représentant un homme les bras écartés du corps par un angle obtus, une robe blanche sur la statue, une sorte de couronne derrière la nuque faisant une auréole. Benjamin mit sa main devant sa bouche pour étouffer son éclat de rire qui allait sortir, même il mit un morceau bois qu'il mordait très fort, il reprit son sérieux et nota...La statue est mon effigie...les Vules dressent un monticule sur lequel ils déposent la statue, puis la scellèrent à la base avec une composition de matière qui ressemblait à du mortier.


… / ...

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article