Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de covix-lyon

Le blog de covix-lyon

Vous y trouverez, des tranches de vie, mes nouvelles, poèmes, photos,de l'humour et mon sale caractère... copyright_sceau 00045474


l'aventure (suite)

Publié par covix sur 19 Novembre 2009, 00:07am

Catégories : #histoire - "l'aventure"

... /...


  
 Eric prenait son tour de garde dans le mirador au dessus de la porte centrale, une petite porte donnait à l’opposé pour aller dans les bois environnants, son regard était attiré par des mouvements dans les hautes herbes, parfois il lui semblait voir des ombres, il pensa que c’était sans doute la fatigue ou son imagination qui se mettait en route, il persista dans son observation et remarqua d’étranges choses près de l’enclos, pas de doute, il actionna un système d’alarme, cela était discret à l’extérieur, seul les hommes dans leurs maison ou en salle commune pouvaient le percevoir, un son ressemblant à celui de clochettes ce répandit dans les locaux, et sur les murs apparut une physionomie du périmètre, en moins de temps qui ne le fallut pour le dire les cinq compagnons arrivèrent dans la tour, Eric les accueilli et leur montra avec des signes de la tête l’endroit où il remarqua les silhouettes bizarre. Chacun pu les voir progresser lentement vers eux, ils ne pouvaient être remarqué étant accroupi près d’Eric ils regardaient par des meurtrières dans la palissade, deux compagnons glissèrent vers la gauche et deux autres à droite, Thomas resta avec lui. Quand les ombres furent assez proches, il actionna la mise en route d’un phare qui donna un énorme faisceau de lumière, ce qui permit de mieux voir. Dans la seconde qui suivit cet éclairage, un cri effroyable surgit qui leur glaça le sang, ils restèrent un instant figé, dans leur cerveau circulait plein d’interrogations, et comme mué par un seul mécanisme, les ombres ce dressèrent sur leurs pattes. Ces êtres bizarres étaient cour sur jambes, un buste de forme rectangulaire, une tête ovoïde, large à la base et plus pointue en son sommet, la couleur du visage était indéfinissable, grise en prime abord mais était ce bien cela ou un masque ou une peinture, les bras semblaient petits aussi, et sur le corps apparaissait plein de tentacules, cela les faisaient ce mouvoir sur le sol, c’est en ce redressant qu’ils lâchèrent en parfaite harmonie ce cri qui terrorisa les compagnons de la Raie. Ces êtres apparemment horribles à leurs yeux, marquaient une certaine hostilité, poussant des cris envers le village. Georges demanda de ne pas user des armes sauf si l’agression s’avérait caractérisée, le désir de dialogue ne semblait pas de mise. Les premiers jets de projectiles assez rudimentaires arrivèrent sur la palissade. 


... / ... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents