l' Aventure (suite)

Publié le par covix

… / …

Sur les flots.

  Les cinq compères ont dépassés la ligne précédemment explorée pendant la première sortie du Varna. La navigation ce faisait avec précaution veillant aux hauts fonds et éventuels écueils, des poissons étaient péché et étudié, et même dégusté en mi- journée. La mer est calme, des vaguelettes font des moutons blancs, c’est une indication de présence du sel dans ces eaux, la soirée arrive, l’ancre est jetée, deux barques creusées à même un tronc d’arbre sont mises sur les flots et ils prennent place dedans pour s’échouer sur la plage de sable fin, les compagnons auraient pu en prendre qu’une seule, mais la sécurité avant tout, ils les tirent hors de l’onde, cherchent des branchages, trouvent de grosses pierres, forment un cercle avec, posent les morceaux de bois dessus et y mettent le feu, Thomas parti à la chasse et revint avec une sorte de lapin, bien plus gros que ceux de leur passé, il l’assomme et l’estourbit, puis le dépèce, garde la fourrure pour en faire un bonnet. François avait confectionné un tournebroche, sur la baguette il empala le lapin, les jeunes partirent à la recherche de fruits, ils en ramenèrent suffisamment, des bananes, et autres baies délicieuses et sucrées, le diner s’annonçait bien, pendant ce temps Georges étudiait le crépuscule, notait où l’étoile de jour ce couchait. Jules dessinait le paysage avec ce coucher rougeoyant, Kévin lui notait la végétation, les adultes finissaient la construction d’un abri pour la nuit, le soleil avait disparu derrière la pointe de terre se mélangeant à la mer. Les braises finissaient la cuisson de l’animal, les cinq ce retrouvent autour du feu, s’assoient sur le sable, François dépiaute la bête et distribue les morceaux à chacun, une fois le lapin terminé, ils mangèrent les fruits, les bananes sont de bonne consistance, les baies apportaient une autre saveur et leurs jus semblaient les réconforter.

... /...

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article