Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de covix-lyon

Le blog de covix-lyon

Vous y trouverez, des tranches de vie, mes nouvelles, poèmes, photos,de l'humour et mon sale caractère... copyright_sceau 00045474


l' Aventure (suite)

Publié par covix sur 17 Avril 2010, 23:43pm

Catégories : #histoire - "l'aventure"

… / …

Kévin et Jules portèrent sur leurs épaules les enfants, le jeune couple les suivait, François ouvrait la marche, Thomas et Georges la fermait, leur allure était alerte malgré la faiblesse apparente du jeune homme, leurs pas étaient assurés, peu avant l’aube ils sont à la plage, François fait monter le couple dans la barque, Kévin, Thomas et les deux enfants dans l’autre, une fois à bord du Varna, François mit les fugitifs à l’abri sous le pont, Thomas reparti avec une barque chercher Jules et Georges qu’il ne tarda pas à embarquer, tous montèrent dans le navire, récupérèrent les barques, les jeunes hissaient la voile, François et Georges relevèrent l’ancre, Thomas à la barre, le bateau dont la voile ce gonfla par le vent quittait doucement l’endroit, Georges indiqua la direction du levé de l’astre du jour, cap à l’est, quelques coups de rames aida le Varna à prendre une bonne vitesse que le vent fini de pousser. Au zénith, les jeunes ayant pêchés du poisson préparaient le repas, François s’occupait de la famille, les réconfortait, il les invita à monter sur le pont pour le déjeuner, tout l’équipage les salua, ce repas les changeaient de ce que leur donnait les gardiens de la mine, le sourire sur les lèvres des enfants comme remerciement en dit plus long que tous les mots. Les jeunes parents en particulier le jeune homme récupéraient pendant deux jours, quand il ce senti bien, Georges et les autres attendaient ces révélations avec une certaine impatience et curiosité.

-          Cela commença dans la nuit des temps, mon père comme celui des autres nous raconte d’où nous venons, oui c’est loin, on prend cela comme une légende, mais le passage de génération en génération ce fait. Il était une fois dans le vingt et unième siècle nos ancêtres ont été soit disant enlevé par des êtres évolués, après un long voyage au travers de l’espace ils arrivèrent sur cette planète, là ils furent attachés et conduit vers les mines où autres lieux de besogne, carrière, ils étaient leurs esclaves, mais comme les voyages étaient long des femmes aussi furent kidnappée et emportée ici, permettant la continuité des lignés, il y eu des guerres et nos ravisseurs perdirent leur avance technologique, tout avait été détruit, le temps passa, des anciens deux générations avant nos pères ce révoltèrent, la moitié perdis la vie, le calme revint et nous supportons la charge avec résignation.

-          Vôtre histoire confirme ce que nous avions lu dans des livres anciens, mais nous pensions que c’était des balivernes, aucune preuves, traces réelles, que des suppositions et ce n’était pas fréquent sauf une fois où au travers de la planète une série de disparitions inexpliquées eurent lieux. Cela remonte à la nuit des temps et nous voilà là devant cette incroyable histoire, du moins sa suite, c’est… je n’ai pas de mots, lui répondit Georges

-          Oui même si on nous pince je crois rêver, dit François.

-          Heu !...vôtre disparition ne passera pas, je suppose reprit Thomas, inaperçue, et je crains une quelconque représailles.

-          Non, je ne crois pas dit la jeune femme, parfois certain s’évade, ils ne les recherchent pas et nous laisses tranquille, je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme cela, j’ai comme l’impression que nous les intéressons moins et qu’ils ont d’autres préoccupations.

-          Hum ! je n’aime pas cela reprit Thomas

-          Mais au faite comment vous nomme-t-on ?

-          Hum ! c’est que n’avons que des alias, les enfants, fille et fils de énième homme au bras d’acier, c’est moi et de feuille d’or ma compagne.

-          Je crois qu’une fois à Gaya nous devrons leur donner un toit et un nom, dit Jules

-          Je crois que Jules est un sage pour son âge dit Thomas.

-          Bon, ce n’est pas le tout il nous faut aller au but, ramons pour accélérer l’allure.

Les jeunes, François et Georges prirent les rames et ce mirent à l’œuvre, le Varna prit de la vitesse, bras d’acier remplaça Jules, qui deux heures plus tard prit la place de Kévin, ils ce remplacèrent à tour de rôle, bientôt ils seront à bon port.

… / …

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents