Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de covix-lyon

Le blog de covix-lyon

Vous y trouverez, des tranches de vie, mes nouvelles, poèmes, photos,de l'humour et mon sale caractère... copyright_sceau 00045474


l' Aventure (suite)

Publié par covix sur 18 Avril 2010, 23:55pm

Catégories : #histoire - "l'aventure"

 

… / …


    A ce moment là Georges ce trouvait à coté de bras d’acier et pendant qu’ils ramaient il lui raconta leur odyssée et la fin de la terre d’où eux aussi étaient issus de bien plus longtemps. Le jeune homme en fût troublé. Georges lui dit qu’ils seront en sécurité et libre dans la nouvelle vie qu’ils essaient de construire et que c’est une aubaine de les avoirs rencontré.

-   Une chose est sur, nous devrons retourner vers la mine et sortir tes compagnons de là.

-   Vous avez une âme pure, mais cela me semble de la folie, ils ne ce laisseront pas faire, croyez moi, lui répliqua bras d’acier.

-   Nous tacherons de les neutraliser avant la grande évacuation, au faite combien de case aviez vous ?

-   Une cinquantaine

-   Bon en arrivant vous aurez un bloc comme nous pour vous abriter, le soir après le repas nous réunissons le conseil, vous y serez convié, là nous déciderons de ce que devons construire pour accueillir vos amis.

-   C’est quoi ce conseil ?

-   C’est la réunion de tous les habitants de Gaya, la vie de la cité y est évoquée, et des décisions sont prises pour ces travaux, recherches, bref son avenir, seul les adultes votent ces dernières, mais les jeunes en âge de comprendre donnent leur avis, parfois c’est judicieux et adopté.

-   Et vous vous entendez bien ?

-   Parfois c’est houleux, mais cela fini toujours par s’arranger, tiens il me semble que nous approchons de l’embouchure de la rivière que nous allons remonter, après nous accosterons et foulerons le sol de Gaya.

-   Hé ! mais cela est beau dans ce coin, Ah ! je vois une oriflamme flotter dans le vent, tiens les garçons baissent la voile.

-  Oui nous sommes sur la rivière et la remontons dans peu de temps nous serons au bord du ponton.

De la tour de guet sortit un son de cloche qui annonça l’arrivé du Varna, près du ponton la population arrivait en courant, Le Varna virait de bord pour approcher le quai de bois sur pilotis, la coque heurta le bord, Jules et François jetèrent les cordages, Kévin sauta sur le ponton, Randy arriva et tous les deux avant de ce saluer, les amarrèrent aux bites en bois, une fois ces dernières bien lié, ils ce congratulèrent.

-   Tu sais Randy, nous avons fait un voyage extraordinaire, de nouveaux paysages, des magiques, des désolants, et cette tempête qui nous chahuta, nous échoua sur une plage et le reste est à venir, quelle aventure !

-  Dis continue ton récit.

-  Non, regarde le pont, mes mots ni suffirons pas, et …

-  Oh !...mais qu’es ce que c’est que cela ?

-  Là ce sera très long à raconter, mais nous les avons délivré d’une exploitation minière où ils étaient esclaves, il y en a d’autres, mais le plus incroyable…. C’est qu’ils viennent de nôtre planète…. Ce sont des descendants de nos congénères enlevés par des extras terrestres comme ils disaient à cette époque là.

-   Oh, la, la la ! quelle histoire.

-   Oui mais ce soir il va y avoir de la vie !

-   Qu’es ce que tu dis ?

-   Ce soir ce sera un bouillonnement.

-   Salut Kévin, dit Eric, alors un bon voyage, mais vous rentrez plus vite que prévu, pas d’embuche j’espère ?

-   Salut Eric, lui répondit il l'enserra dans les bras et ce tapotant les épaules, pire que cela toi aussi tu vas admirer ce qui arrive.

  A peine avait il fini ces mots, que sur le pont Thomas, suivit des quatre esclaves libérés, de Georges, François et Jules apparurent sous une rumeur de surprise venant de la foule, ils descendirent depuis une large planche sur le quai, tout le monde les regardaient avec des yeux ébahis, les questions fusaient de lèvres en lèvres et l’impatience rendait la vie un peu agitée dans la cité. La première chose, un bloc disponible pour le jeune couple et les enfants, puis en comité restreint composé des anciens de la Raie de l’espace Georges expliqua la situation, il leur dit qu’il fallait libérer ces êtres et les rapatrier ici, ces compagnons crièrent au casse cou, bon il fallait en parler à tête reposé, nous sommes trop énervé par cette aventure.

… / ...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents