Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de covix-lyon

Le blog de covix-lyon

Vous y trouverez, des tranches de vie, mes nouvelles, poèmes, photos,de l'humour et mon sale caractère... copyright_sceau 00045474


L'aventure (suite)

Publié par covix sur 23 Juin 2010, 23:04pm

Catégories : #histoire - "l'aventure"

... / ...


   Le groupe ce mit en route pour la poursuite, les trois officiers les commandants ce concertèrent et celui du premiers groupe tenta d'appeler la base, la réponse tarda à venir et ne les rassura pas sur ce qui ce passait dans la cité, mais la mission comptait avant tout. La troupe était en marche, après une demi heure de marche elle arrive sur l'endroit de la séparation des fuyards. Beaucoup de questions dans le triumvirat, pour eux fini la possibilité de partir avec chacun un régiment à leur poursuite, le dernier est quasiment décimé, il y a les déserteurs, reste la moitié de l'équipée. Pendant cette pause réflexion, les chefs parlementaient. Ils connaissaient d'après les cartes qu'une rivière coulait à deux jours de marche d'où ils sont, la solution pour eux, de continuer tout droit et tomber sur cette colonne, la capturer, et attendre les autres sur le gué pour faire là aussi la même opération et ramener tout ces esclaves aux mines. Le plan était adopté, ils ce méfiaient malgré tout, ne connaissant pas si il y avait une escorte armée, c'était l'inconnue. Sur l'injonction des chefs la troupe ce mit en état de marche vers le gué en suivant la trace du centre, marche forcée pour les rattraper. Devant, de par la hauteur des navettes, ils purent observer la tactique de cette troupe, Éric alla vers la tête de la colonne et prévient que la troupe est à leur poursuite, et met les Vules dans le secret, leur demandant de ne pas être aussi féroce qu'ils le sont par nature. Il regagna Randy, depuis leur poste d'observation ils surveillaient l'avance de leur colonne et celle des êtres esclavagistes, la colonne semblait accélérer son pas, elle dispose de deux heures approximativement sur eux, le jeu du chat et de la souris est engagé, les Vules gardent un rythme plus lent, on dirait quand procédant ainsi ils cherchent le contact avec l'ennemi afin de ralentir le plus possible leur marche. La mi journée arrivait, il fallait les ravitailler, Éric s'occupa de celle de la montagne, Randy vers la forêt et ils en profitèrent pour informer les têtes de ce qui ce passait, Benjamin lui resta avec celle du centre, Il donna les rations à deux hommes qui ce chargèrent de faire la distribution, pas de halte, fallait gagner le plus temps possible, ils mangeraient en marchant. La journée pleine de tension touchait vers le soir, l'astre de jour commençait à descendre, Randy donna un compte rendu de la situation au poste de commandement.

  A la cité, La Raie arriva, ce posa et libérant les occupants aussitôt pris en charges par les femmes qui les conduisaient vers leur bâtiments et allaient porter les premiers nécessaires, donner à manger aux enfants. Jules transmit les informations reçuent à Georges, qui les examina attentivement, une chose le rassurait, la poursuite était réduite à une seule troupe. Il décida d'aller chercher des terriens de la colonne, il arriva à la tombé de la nuit, les trois quarts de la colonne monta dans le vaisseau de l'espace qu'il remmena vers Gaïa, puis il retourna vers elle et embarqua le reste, seul les Vules mis au courant de l'évacuation, assuraient la diversion, Benjamin supervisait maintenant ce petit groupe. Derrière celui-ci, les lueurs des poursuivant ce dessinaient dans la nuit, elles semblaient ce rapprocher assez vite, Benjamin demanda à la petite troupe si elle pouvait marcher plus vite, afin d'être sur le bord du gué, à attendre, sachant que ces derniers avaient une consistances physique hors du commun, ils fatigueraient les poursuivant.

/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents