Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de covix-lyon

L'aventure (suite)

24 Juin 2010 , Rédigé par covix Publié dans #histoire - "l'aventure"

… / …

        Les Vules forcèrent l'allure. Chevauchant une sorte de moto, un chef des poursuivants remarqua en examinant l'horizon le changement de cadence de leur proie, la décision ne ce fît pas attendre, eux aussi forcèrent le pas. Benjamin, agacé par cet observateur, lança un projectile sur les roues de l'engin qui stoppa net, rendant l'observation plus aléatoire. Le chef lança des injures et des gestes menaçant envers il ne sait quoi. Benjamin sourit. Retourne vers ses deux équipiers, ils parlementèrent sur une stratégie à venir en sachant que la colonne est évacuée, et que leurs alliés font le forcing pour fatiguer les autres. Georges débarqua les derniers rescapés de la colonne, prit un peu de repos en salle de commandement en écoutant ce qui ce tramait sur le parcours, en mer rien de particulier tout ce passe pour le meilleur des mondes. Le rideau sombre, comme sous l'impulsion d'une main invisible,ce déchire laissant place à la lueur blanche teintée de bleu et d'orangé passant dans ces lambeaux de tissus. L'aurore arrive timide avec son cortège de fraîcheur et de rosée sur la flore.  

  Les Vules ne sont plus très loin de la rivière, ils vont la remonter vers le gué. Les colonnes de la montagne et de la lisière de la forêt avaient bivouaqué, pour eux le repos était le mieux pour être en formes, une fois le soleil au plus vaillant, elles s'ébranlèrent vers leurs destins. Georges au commande de la Raie, alla vers la forêt et chargea une partie des fuyards, les rapatriant dans Gaïa. Il retourna vers le gué.

    Les Vules avaient dressés un campement, laissant croire que rien ne saurait les inquiéter et surtout ignorant qu'ils sont poursuivis, la ruse prend. Dans les navettes ont observent de même Georges dans la Raie. La troupe arrivait au pas de charge, elle stoppa sur l'injonction des chefs, ces derniers observaient le tableau, de leur point d'observation, l'herbe sur l'autre rive n'est pas foulée, ils s'interrogent sur le peu de ressortissant présent par rapport aux traces du départ, quelque chose c'est passée qui a échappé à leurs vigilances, maintenant ils tournent leurs regards vers le campement, rien d'anormal, il ne semble pas ce douter que c'est la fin du voyage à l'issue de leur intervention, cette bande de fuyard sera sur le chemin du retour, restera à cueillir les autres. Les chefs donnèrent les instructions pour passer à l'action, le troupe se déploya et avançant vers le bivouac improvisé. Les Vules les regardaient venir, ils dressèrent un barrage d'arcs tendues vers le ciel, la distance visualisée, ils lâchèrent les cordes, les flèches s'élevèrent très hautes dans le ciel et suivant une courbe bien précise, s'abattirent en pluie sur la troupe, des soldats tombèrent, les protections dans leur cas étaient inefficaces voir absentes. Une deuxième pluie tomba sur eux neutralisant encore des êtres, la stupeur dans un premier temps s'empara d'eux, puis ils resserrèrent les rangs, mettant en action leurs armes sophistiquées face aux Vules, en continuant comme cela ils allaient prendre l'avantage, les pilotes des trois navettes mirent en action les canons lasers bousculant le sol sous leurs pas, de nombreuses blessures mettant fin à l'action d'une grande partie de la troupe. Quand les premiers êtres arrivèrent au contact des guerriers Vules, le carnage commença, glaçant les autres devant une telle sauvagerie, plus question de ce battre, il fallait sauver sa peau, un des chef ordonna la retraite, un sauve qui peu générale s'empara d'eux et ils ce replièrent suffisamment loin pour ne plus avoir à guerroyer dans ces conditions. Les navettes pour parachever le combat, lâchèrent des bombes près du lieu de retraite causant encore des pertes, il ne restait plus qu'un seul officier qui ordonna un repli vers la base. La situation ici n'était pas en leur faveur, il fallait maintenant prendre d'autres décisions, lever l'armée, prendre les chasseurs et attaquer cette nouvelle cité. La troupe battis en retraite bien déçue de n'avoir pas remplie sa mission, et que ce passait il dans la cité ?

… / …

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article