Pensée du jour...

Publié le par covix

Respecte les autres pour être respecté.

 Proverbe chinois

avatar.png

Dédicace particulière  à tous les tyrans...



Publié dans pensée du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Harmonia-messidor 06/08/2011 09:44



Bonjour mon cher Covix, désolée d'être aussi peu présente, mais je suis en vacances dans le sud avec mes enfants, alors, j'ai très peu de temps à moi. Merci de ta fidélité. Concernant ta pensée
du jour -que je partage entièrement- Il est indéniable que le respect des autres engendre le respect en général. C'est une règle de vie à appliquer au quotidien ! Bises amicales.



covix 07/08/2011 00:22



Bonsoir Harmonia,


L'important c'est de bien prfiter de tes vacances et de tes enfants, dans le sens noble du verbe profiter.


Hélas, la perte des repères, et le manque de respects est devenus monnaie courante...


L'un ne va pas sans l'autre.


Bon dimanche, bonne vacances


Bises


 


 



LADY MARIANNE 05/08/2011 21:20



bonsoir COVIX


les tyrans ne se sentent pas concernés !! tu parles !!
ils sont au dessus de ça
bonne soirée   bises   lady M



covix 06/08/2011 23:59



Bonsoir lady,


C'est parce qu'ils irrespectueux qu'ils sont tyrans, ce sont des faibles intellectuelement.


Bon dimanche


Bisous



Le ch'timi 05/08/2011 16:57



Bonjour,


 


1975


paroles :


Léo FerréLA MORT DES LOUPS

Les villes sont debout la nuit dans les maisons de l'amour fou
Des appareils marchent tout seuls branchés sur des soleils de volts
Des enfants jouent à l'amour mort dans des ascenseurs accrochés
À d'autres cieux à d'autres vies là-bas sur les trottoirs glacés
Des assassins prennent le temps de mesurer leur vie comptée
Perchés comme des oiseaux de nuit sur leur arme qu'ils vont tirer
Comme on tire une carte alors qu'on sait qu'on est toujours perdant
Dans le matin les coups de feu s'agitent comme des menottes

Les loups les loups

On ne les voit jamais que lorsqu'on les a pris
Alors on voit leurs yeux comme des revolvers
Qui se seraient éteints dans le fond de leurs yeux
Alors on n'a plus peur de ces loups enchaînés
Et on les fait tourner dans des cages inventées
Pour faire tourner les loups devant la société
Des loups endimanchés des loups bien habillés
Des loups qui sont dehors pour enfermer les loups

Je les aime ces loups qui nous tendent leur vie

Les routes sont des chiffres bleus dans la tentation du printemps
Du deux cent vingt à la Centrale À deux cent vingt vers l'hôpital
Des drogués sortent dans la cour faire cent pas avec le vent
Et la Marie dans les poumons ils se vendent pour trois dollars
Des grues qui font le pied de nez aux maisons blêmes mal chaussées
Des magazines cousus de noir ressemblent aux linges de la mort
Les cathédrales de la nuit ont des Cafés au fond des cours
On a flingué deux anges blonds dans un Café de Clignancourt

Les loups les loups

C'est eux toujours les loups qui dérangent la nuit
Qui la font se lever dans le froid du métal
C'est eux qu'on chasse alors qu'il ne tiendrait à rien
À peine un peu d'amour sans le Bien ni le Mal
Mais on les fait dormir au bout d'un téléphone
Qu'on ne décroche pas pour arrêter la mort
Qui vient les visiter la cigarette aux lèvres
Et le rhum à la main tellement elle est bonne

Je les aime ces loups qui nous tendent la patte

On oublie tout et les baisers tombent comme des feuilles mortes
Les amants passent comme l'or dans la mémoire des westerns
Les images s'effacent tôt dans le journal que l'on t'apporte
Et les nouvelles te font mal jusqu'à la page des spectacles
À la Une de ce matin il y a deux loups sans queue ni tête
Ils sont partis dans un panier quelque part dans un pays doux
Où la musique du silence inquiète les hommes et les bêtes
Ce pays d'où l'on ne revient que dans la mémoire des loups

Les loups les loups

Lorsque j'étais enfant j'avais un loup jouet
Un petit loup peluche qui dormait dans mes bras
Et qui me réveillait le matin vers cinq heures
Chaque matin à l'heure où l'on tuait des loups

Je les aime ces loups qui m'ont rendu mon loup


 


amitiés


Patrick



covix 05/08/2011 20:02



Bonsoir Ch'timi,


Quelle puissance ce texte...merci pour lui


Bonne fin de semaine


@mitié



cacao 05/08/2011 14:58



D'accord avec ce proverbe ! Pour moi, le respect et la tolérance sont des valeurs primordiales, qui éviteraient bien des conflits et des guerres si les hommes les pratiquaient VRAIMENT, et pas
qu'en paroles...Amicalement.



covix 05/08/2011 19:53



Bonsoir Cacao,


Politiques et religions sont là pour nous divider... déjà qu'un rhum chez le voisin peut provoquer des éternuements dasn le quartier, que dire de ces manipulations...


Bonne fin de semaine


@mitié



56MELDIX77 05/08/2011 04:48



BONJOUR  COVIX


 


JE NE SUIS PAS DU TOUT CONVAINCU


A MOINS QUE CE SOIT DANS L'AUTRE SENS


 


PEUT EN IMPORTE


 


 MAIS MON AVIS DES PAS CHINOIS


 


MES AMITIES


 


 
56MELDIX77   


    le Briard        Breton    



covix 05/08/2011 10:11



je crois que l'autre sens serait plutôt d'assumer une certaine tyranie, ce qui loin d'auumer du respect, évoque plutôt la soumission...


Bonne journée


@mitié



Gaïa 05/08/2011 00:23



Cette maxime devrait servir de bannière à avoir sous les yeux en permanence dans tous les palais présidentiels de tous les chefs d'état y compris l'Elysée qui pour une somme "modique " va être
remis à neuf .Amitié .



covix 05/08/2011 10:06



J'en approuve l'idée... pour l'Élysée, je ne savais pas, aïe...la facture!


@mitié