Salles obscures...

Publié le par covix

   

  hétéroclite4

Tout a une fin... ce qui n'est pas en soit une exactitude... le festival des écrans mixtes 2012, consacré Rebelle/ Rebel... c'est clôturé hier soir dans un lieu historique pour le cinéma...la salle de l'institut lumière... Salle installée dans le hangar qui servi au premier film du cinéma... C'est un bel hommage rendu à ce passé pas si lointain et au 20 ans du film Les Nuits Fauves de Cyril Collard.

    Le millésime 2012, comme indiqué, était consacré aux Rebel(les) du cinéma... John Waters avec son oeuvre trash et Divine. Virginie Despentes avec son avant première, Bye-Bye Blondie, d'après son roman éponyme, affiché complet en moins de 48h, je ne l'ai pas vu!, quelques film culte comme Cruising, décrié par les homos de New-york, alors que ce film n'est pas hostile à l'homosexualité, ce qui dérange en faite, c'est d'être tournée dans les lieux gays cuir de Big Apple... et de montrer une certaine face du monde homosexuel... des documentaires et cycles court aussi... (je n'ai pas hélas, tout vu), et ce magnifique film espagnol...disons plutôt basque lui aussi en avant première. Film intimiste d'une nouvelle rencontre entre deux femmes, cinquante ans après leur jeunesse pré adolescente... chacune à suivie sa ligne....sa vie, l'une mariée avec un homme bourru, mère d'une fille qui a divorcée et vivant aux USA. L'accident de voiture conduisant l'ex gendre à l'hôpital sera ce point de trouvaille... Ce film est prévu en sortie au mois de Juin... ne le raté surtout pas...

1995/6 j'ai vu le film de Cyril Collard en vhs, souvenez vous les cassettes que l'on mettaient dans le magnétoscope... C'était sombre, l'univers du film s'y prêtait, mais quand même. Ce film fut bien reçut en 1992 par le publique avec ses 3 millions de spectateurs en salle, ici les deux tiers présents l'avaient vu...le dernier tiers correspondait à peut de prêt à des jeunes de moins de vingt ans... Des souvenirs de trentenaire tombaient au cours ed la discution, accompagné de la mère, voir grand-mère... et cette homme avec son père qui au bout d'un quart d'heure fit quitter la séance, tenant son fils de 17 ans par la main... on ne va pas voir ce film de Pd... pauvre papa...qui n'a rien comprit au film... 20 ans plus tard, cet homme peut enfin ce délecter de cet Fureur de Vivre française... de cette quête d'amour que recherche le narrateur du film... qui est la dernière tranche de vie de son auteur.

 Cyril Collard est décédé du sida 3 jours avant la cérémonie des Césars, son film en reçut trois...dont celui de la révélation féminine pour Romane Boringer... Ce décès sèmera la confusion... on dit bien souvent qu'il ne vit jamais son film ayant quitté la terre avant... Non seulement il le vit, assistera à sa sortie en salle... c'est la reconnaissance de ces pairs qu'il ne verra pas.

   La présence de sa compagne qui joue le rôle de la mère de Romane dans le film en est encore plus émouvant et généreuse.

 

Oui le cycle n'est pas fermé... à Villeurbanne, alors que s'achève Les Ecrans Mixtes, s'ouvre le festival du cinéma Espagnol... et fin Mars il y a sur l'écran de l'Institut Lumière Le Quai du Polar... sans oublier les rétrospectives comme en ce moment avec les films de René Clément... en attendant l'automne avec Le festival des Lumières...

 

Voilà, en attendant l'an prochain pour Les Ecrans Mixtes... il reste d'autres vies sur les toiles de nos salles obscures....

Film-Les-Nuits-Fauves.jpg


Publié dans certains regards

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LADY MARIANNE 14/03/2012 21:52


hé bien tu en auras vu des films ! et tu t'y connait !!
ps ! j'ai reçu tes cartes -- publiées demain - merci beaucoup !
mais je n'ai que toi !!  des bugs aussi chez Agathe ! lol
bonne nuit après le cinéma - bise s!

cacao 14/03/2012 18:10


Bonsoir Covix ! Merci pour ce compte-rendu. Je suis ravie pour toi des bons moments que tu as passé grâce à ce festival. Grosses bises.