Songe...

Publié le par covix

 

Onde des maux !

 

     L'onde tumultueuse des maux qui déverse ses flots sous les ponts de l'histoire. Elle coule tantôt comme un torrent vers l'océan de l'oubli ou bien avec lenteur feignant d'être transparente cherchant dans son présent sa non existence.

    Chaque jour apporte une lumière, dévoilant peu à peu, cette fausse transparence en affichant l'ombre de ses fourberies sur les murs de la ville. Pas seulement cette image aux contours flous au centre encore bien sombre,mais aussi ses pas feutrés qui ce veulent ici passer sans bruits; dans la longueur de l'histoire bien des silences en sont le bruit.

    Devant l'invraisemblable, l'érudit savait, mais point n'y croyait ou cruel parfois... les puissants castraient le langage, éradiquaient les gestes de l'écriture ainsi ne ce couchant plus sur le parchemin.

    Le siècle passé n'échappe pas à la règle, silence sur ces poilus qui comprenaient que tuer ceux d'en face ne servait à rien mais furent condamnés à être fusillés... ceux de Craonne... Attendre que l'onde de cette supercherie arrive comme un ressac, onde jaillissante de la source d'humanité.

    Plus près encore... le barbarisme d'outre Rhin porté par la parole d'un homme à son zénith, le plus grand des maux que l'humanité ait connue. Les hautes sphères en avaient connaissance, n'osaient y croire, laissant faire... éviter le pire par des bombardements sur ces camps de la morts!.... témoignage à venir...

     Ces villages indochinois passés au napalm pendant nôtre guerre là bas, mit dans le coffre du silence dont la lourde porte laisse parfois un rayon de lumière...Madagascar, ayant le tord de vouloir couper le cordon ombilical de la colonisation, rejoint ce monde du silence...

    Une exception...la guerre du Vietnam..par les américains... émue, troublé par ces horreurs... son peuple en devint un pôle d'opposition, apportant la fin d'une certaine Amérique...

    Chez nous encore, la savoir faire de la bataille d'Alger avec l'art du questionnement dont l’inquisition pourrait rougir. Et durant ce temps, les envies de libertés du peuple Camerounais étaient balayé, étouffé.. avec son cortège de silence...

 

     Les rives, aux couleurs harmonieuse du rouge et du noir, coulent l'onde des maux.

 

    Drapée dans un voile blanc immaculé, postée en ses chemins de hallage, regardant passer ces flots tumultueux, tendant les bras porteur de la ligne...

 

   Ces êtres androgynes, sveltes, tout en souplesses, éclatants de beauté nous apportent dans un ciel où les nuages s'écartent, comme la mer rouge devant les hébreux, pour laisser passer les rayons d'un soleil radieux illuminants ces corps incertains.

 

Écoutes, le sifflement de la ligne volant dans l'éther.

Écoutes, le poids de l'hameçon s'enfonçant dans l'onde de cet enfer.

Regardes le sourire sévère

 

Des pêcheuses de l'oubli.

 

Covix-lyon©26/09/2011 


Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gaïa 01/10/2011 03:44



Atrocités du passé et de toud les côtés! Faisons en sorte de ne pas l'oublier afin de ne pas recommencer .Merci de ce très beau texte .Amitiés.



covix 01/10/2011 22:03



Oui, il;ne faut pas oublier, mais aussi savoir que dans l'autre camps ce n'était pas mieux... mais a Madgascar et Au Cameroun, je crains qu'il ne fut pas question.


@mitié



LADY MARIANNE 27/09/2011 21:20



bonne soirée - à demain
Lm



covix 28/09/2011 21:20






Bises



LADY MARIANNE 27/09/2011 21:20



un com pour la grimpette
LM



covix 28/09/2011 21:20



Bises



LADY MARIANNE 27/09/2011 21:19



un beau poème grave hélas - on soulève des bavures --  et ça fait mal -
bises   LM



covix 28/09/2011 21:20



Il le faut pour que l'on sache... et n'oublie âs


bises



LADY MARIANNE 27/09/2011 21:18



oui surtout ne pas oublier - et ne pas retomber dans ces atrocités -
bonne soirée   LM



covix 28/09/2011 21:19



Oui,


Bises



LADY MARIANNE 27/09/2011 21:17



oui la guerre ne sert à rien !!  et les déserteurs étaient fusillés -
les tortures quelle horreur !!  l'homme est le plus grand prédateur pour l'homme
LM



gavroche 27/09/2011 18:15



Bonjour belle et triste page toutes ces vérités


amitiés



covix 27/09/2011 19:34



Bonsoir gavroche,


Oui, c'est les pages écrites de notre histoire...hélas... cela permet de mieux comprendre le discours de Ségolène...si bien raillée... même si je ne suis pas toujours d'accord avec elle, ne lui
retirons pas cela..


Bonen soirée


@mitié



cacao 27/09/2011 13:16



Bonjour Covix ! Excellent article. Toutes ces horreurs méritent d'être rappelées le plus possible pour que personne n'oublie...



covix 27/09/2011 19:12



Il ne faut pas oublier, c'est sur... et que le voile ce lève chez nos officiels.


Bonne soirée


@mitié