Souffle!

Publié le par covix


Ecoutes sa plainte


Ecoutes sa plaine
Il pleure disent certains
Il chante pour d'autres
Mais point de feinte
Ses larmes, ses cris sont divin
Portant la parole comme l'apôtre.

Parfois, il est consolant,
Cajolant,
Nous berçant
Comme un amant.

Parfois, grande est sa colère
Il déchire la terre
Tombe le chêne comme ont bas le fer
Bouscule les jeunes arbrisseaux fiers.

Ecoutes homme misérable,
Enrends la plainte de ta maison
Vois tomber l'érable
Par la perte de ta raison

Il te dit, humain,
Tu détruis tes fondations
Ecoutes moi, prends ma main
Retrouve la raison

Sauvons ta maison
Ecoutes la triste chanson
Tes larmes ni ferons rien
Sans bouger tes mains
Qui mènent ton destin
Geint Eole et ses enfants
Dans ta maison entends le chant!

Ecoutes sa plainte
Il pleure disent certains
Il chante pour d'autres
Mais point ne feinte
Ses larmes, ses cris sont divin
Portant la parole comme l'apôtre.

Sur nous gronde la colère
Homme porteur de misère
Destructeur de la mère
Zéphyr, Eole et les autres en courroux
S'abattent sur nous
Ouvrent l'ouïe de la terre

Ecoutes sa plainte
Qui n'est pas feinte
Ses larmes et ses cris sont divin
Ecoutes et prends le chemin.....


Covix-lyon le 08/03/2010



 

Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article