sous le soleil Normand

Publié le par covix

 

  Ce 31 mars, que faire, je mets la parka pour sortir vu qu'il y a du soleil...Pan...raté c'est une averse de grèle qui passe, restons à la maison. Comment faire, être entre les rayons de Ra ou les chutes des oeufs de Pâques, le choix fut vite fait. Aujourd'hui 1er Avril, ce n'est pas un poisson, il fait une journée splendide, l'après midi j'en profite pour faire une marche de 3h sur la voie verte en direction de Cherbourg, a la limite de la déviation contournant La Haye du Puits, St Symphorien en valois, je la longe jusqu'au rond point, pris la route de Barneville, 100 mètres après je reprends un chemin communale qui me ramène sur le voie verte (a ce niveau la déviation coupe l'ancienne voie de chemin de fer, il faut soit passer par le rond point, soit plus bas un chemin qui passe sous cette route, c'est balisé pour les vélos) je suis de nouveau sur le parcours poussant jusqu'a la bifurcation d et décide d'aller ces voies, l'une va vers Briquebec, l'autre vesr Porbail et Barneville, je prends cette dernière pensant aller jusqu'a l'ancien passage à niveau de Denneville, mais l'heure tardive me fait rebrousser chemin, sur retour je contemple comme à l'aller les prés, il y a des ânes du cotentin, des vaches c'est très bucolique, un ruisseau serpente entre les champs bien vert, merle et autres oiseaux pousse la chansonnette, ils marque leur territoire ou appel la femelle, le choix je part vers la déviation des vélos, pas de regret en plus le réveil olfactive du parfum des vaches effleure les narines, un retour en arrière passe dans ma mémoire sur ces odeurs, celle d'un soir ou matin arrivant dans le Gers après une journée ou nuit de route. Le fumet du feu de bois dans les cheminées des fermes c'est à chaque voyage le même effet, on est arrivé! Plus tard en arrivant à Isigny, c'est la vache qui embaume les narines, la aussi même réflexion, on est arrivé. Bon je passe dans un quartier inconnu pour moi, reprend la voie verte et passe le bas du bourg pour prendre la route qui me mène vers la maison, mais avant un détour de quelques mètres pour prendre le vieux chêne, une balade sous le soleil d'environ 8 à 10 kms, peut être plus.

Après Bolleville

indication

le choix

au fond le clocher

Paysage Normand

colocataire

Caverne

vieux chène

Publié dans virée en région

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jj 02/04/2010 06:23



bons souvenirs


Jj



covix 03/04/2010 00:35



Comme un sous marin qui refait surface!


J'ai du mal à laisser des messages sur tes articles, le jeu du vampire me plait beaucoup.


Bonne Pâques


Bisous


Bernard