Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de covix-lyon

Un vendredi!

22 Mai 2010 , Rédigé par covix Publié dans #lugdunum

 

     Un test pour la clio, qui est de nouveau sur la route, et comme il fait beau, allé un petit tour à la campagne, ici, ce n'est pas comme à Paris, en dix minutes un quart d'heure c'est fait, le retour m'inquiète plus car déjà vers 14h30 le tunnel est bouché et la queue s'allonge, oui je sais il n'y a pas que celle là, Pinocchio aussi avait le nez qui s'allongeait! Bon je continu sous un beau ciel que viennent tutoyer des nuages, je prends plus au loin la direction de Roanne, puis après Lentilly, la route de Fleurieux, charment village sur les coteaux du Lyonnais, j'arrive à destination, le marché à la ferme. L'accueil est bucolique, ombre sous les pins, des oiseaux chantent, le paysage déroule ses verts et ocres, sous les yeux, au loin la plaine de la Saône flirtant avec la ville que l'on ne vois pas, des chiens aboient, nous sommes bien hors du tumulte lyonnais. Je prends quelques photos à la volée, venant de l'étang en contre bas, le chant des batraciens c'est une vraie symphonie, celle de la nature nous envoie, je me dirige vers le petit bâtiment en bois, genre abri de jardin, là une femme m'accueille et m'indique où trouver les salades, les bettes, épinards, fraises et pommes de terre nouvelle. C'est ce que je vais glaner. L'opinel dans la poche, je prend une petite caissette pour les fraises, contenance 2kilos il y en aura 2,880, bon je commence par les bettes, et j'en rempli un sac longue durée d'un grand magasin qui rappel la circulation routière, où l'on trouve parfois des feux rouges!, puis c'est le tour des épinards, j'en mets dans l'autre sac de même origine, enfin les fraises, muni de la caissette je fais la cueillette et en goutte quelques une au passage, elle sont bonne, et la serre est grandement parfumé par elles, après cela je vais aux pommes de terre, j'en déterre 3 kilos, elles sont petites mais pour ce que j'en ai à faire, c'est très bien, une fois laver et frotter, je les fais cuire comme cela. remontant avec la brouette, mise à vôtre disposition ainsi que les fourches à jardin, utile pour les patates, je passe à la caisse dans ce kiosque en bois. je remonte mes trophées dans la voiture et ramène la brouette avec les autres, et avant de partir, il y a une boutique, où l'on trouve, le lait, des oeufs, des fromages venant des fermes alentours et d'ici même, de la viande aussi et saucisson, jambon cru, je complète ma cueillette par des légumes ne venant pas d'ici, mais d'autres coin de France et plus loin encore, seulement besoin de carottes et navet, je les prends long, des coco plats, un saucisson à "l'ancienne", du fromage et une douzaine d'oeufs de Bresse, je charge le coffre et pars pour la maison. Un bel après midi au grand air! à gratter la terre et humer son parfum, j'aime ces moments là, où je me sents loin de tout, m'abandonnant à cette volupté terrestre. je prend le chemin, du moins la route pour Lyon, j'évite l'autoroute et passe par la nationale, une gêne à la demi lune de Tassin, mais ça c'est tous les jours, une fois l'horloge passé, je glisse par la voie rapide au pied du tunnel de Fourvière, la jonction ce fait en douceur, et je le passe assez bien ça roule à la vitesse indiquée, pas d'arrêt comme cela arrive, je gare l'auto dans la cour de l'immeuble et décharge le coffre, je monte à l'appartement toutes ces denrées, je m'en occuperais demain.Voilà un vendredi après midi qui c'est pas trop mal passé.

      un peu d'ombre

l'étang et le mont verdun à gauche

coteau d'en face

terrain de jeu des cueilleurs

un point de vue

un peu de fraise


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article