Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

3 articles avec oiseau

Lundi soleil...#70

Publié le par covix

   

 

   

 

Pour lundi soleil de Bernieshoot

En ce mois de Mars, les oiseaux sont de sorti. 

 

  

  Dernier bain de soleil au jardin.

 

 

Publié dans Défi, Bernies, Lundi, Soleil, Photos, Oiseau

Partager cet article

Repost0

Quand..

Publié le par covix

Quand..

Une carte (expédiée en double) développe la curiosité et apporte un peu plus de culture.

Jj.. de Toulouse, auteur de "Nous Irons Ensemble" en est un destinataire, il nous éclaire.

Quand..

Partager cet article

Repost0

Air…

Publié le par covix

Air…

Air… de la vie.

Toc… Tac, Toc… Tac

Aiguille de femme

Le temps qui passe.

~~~~~

Scintillement au firmament

Stars inconnues de la vie

Passeurs de la nuit.

~~~~~

C’était mieux avant,

Pourquoi n’y avoir resté

Fuite en avant

Crainte de demain.

~~~~~

Chaque seconde

Les pas passent

Garnissent les marches du temps.

~~~~~

Une brise légère

Fait danser la rose

Sa robe flotte, tournoie

Beauté éclose.

~~~~~

Du train où vont les choses

Plus cela avance

Plus ont reste sur place

Le tapis roulant

Délivre sont passage

Que nous regardons étonné.

~~~~~

Courir après les secondes

Les minutes sont dans les talons.

~~~~~

Les larmes de la nuit

Se déposent sur les pétales de la rose

A l’aurore elle sourit

A l’âme qui l’admire.

Midi elle s’épanouie

Aux regards jouisseurs

Soir tombant vers le sol

Sa robe flétrie.

~~~~~

Glisse l’ombre de la vie

Sur le mur étincelant de soleil.

~~~~~

Mais où sont les clefs,

Celle de la partition musicale

Ouverte sur le chant d’animaux,

Volatiles, reptiles, insectes,

Joyeux danseurs en nature

Celle de nos vies

Oubliées au fond d’un tiroir où dors la sagesse,

Celle non moins harmonieuse,

D’une ville,

Artères rieuses.

Celle d’un mot libérant,

L’atmosphère d’un roman.

Celle de la haine à jeter au fond du puits de vérité.

En retirer celle de l’amour,

Ouvrir la porte,

Partir sur son long chemin

Laissant loin derrière toutes celles de la détresse.

Cueillir sur son arbre les clés

Des bonnes fées accrochées.

La vie dont l’escalier est à gravir

Son ascension d’Everest.

Palier par palier pour ne point s’essouffler.

Ne jamais atteindre le Graal

Entendre les cloches chanter

Le temps qui déroule son tapis rouge

Ne plus les entendre tinter,

Invitation au voyage sans retour.

Les clefs du petit chemin pierreux

Y user ses semelles

Le vélo portant la légèreté d’un bagage plein de vie.

~~~~~

Courant d’air vicieux,

Enrhume le cerveau,

Courant d’air joyeux

Dissipe la brume matinale

Courant d’air furieux

Claquent les portes !

Courant d’air heureux

L’aile delta plane.

~~~~~

Etrange chant

Croassement

Aboiement

L’oiseau noir mutant de la ville.

Covix-lyon©21/04/2014

Le difficile, c'est ce qui peut être fait tout de suite. L'impossible, c'est ce qui prend un peu plus de temps.

George Santayana

Air…

Publié dans Air, Vie, poésie, Oiseau, Chant, Musiques, Clef

Partager cet article

Repost0