Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de covix-lyon

Articles avec #poesie tag

Hommages

19 Octobre 2017 , Rédigé par covix Publié dans #Hommage, #poésie, #film -musiques -livres

 

 

 

Danièle s’en est allée à l’Éden des artistes,

Avant elle y arriva la grande Gisèle,

Noté sur le carnet avec Jean Rochefort,

Il nous manque son élégance,

 Elles aussi, avec leur magnificence,

Les personnages incarnés nous les rendent immortelles,

Et leur marque intemporelle.

 

Dans un monde où le mot star avait tout son sens,

Artistes aux mille facettes incarnées, de l’art sa science,

Rien ne viendra les remplacer,

Icônes de la pellicule, du théâtre,

En être loin de l’idolâtre expression,

Un monde sobre dans votre représentation,

X fois X pour une vie bien remplit.

 

Bernard Cauvin@19/10/2017

 

    

    

 

    

 

 

Lire la suite

Info du jour

18 Octobre 2017 , Rédigé par covix Publié dans #info, #Billet, #Poésie

 

Merci pour vos messages et le soutien moral que vous m'avez apporté.

 

 

Quelques nouvelles, il y a du mieux, j’ai franchi le cap et un nouvel Imac est posé sur le bureau.

Il y a du travail pour récupérer les données sur le disque dur que j’ai retiré de celui qui a déposé les armes.

Ce qui m’a permis d’aller visiter Lady pour le jeu de lettres, mot trouvé et je prépare l’article pour dimanche.

La reprise va se faire en douceur.

Par contre, il y a des lacunes de fonctionnement avec le clavier, il faut trouver les bons réglages.

Dimanche et lundi, un record est tombé, c’est normal, les records sont faits pour être battus, mais là il datait de 1949. Lyon a battu son record de chaleur pour ces deux jours.

 

L’été joue les prolongations,

S’en plaindre, nul ne le fait,

Sauf que la terre a besoin d’irrigation,

L’automne, loin de sa feinte, trempera nos os.

Bernard Cauvin@18/10/2017

 

     
Lire la suite

Éclipse!

9 Août 2017 , Rédigé par covix Publié dans #Lyon, #Poésie, #photos

Amour impossible dans l’univers,

Passant en vitesse, effleurement des lèvres,

Baiser furtif entre l’Éverest et Clavicus,

Crainte ou bonheur du terrien en cet instant,

La terre fait de l’ombre sur la lune,

Ici partiellement visible,

Baiser de cinéma,

Quand Colombine se lève,

Pierrot se couche tirant ses derniers rayons,

Au ras de l’horizon,

Ainsi vie l’univers,

Les amants se disent adieu,

Sans pleurs, sans plainte.

 

Bernard-cauvin©09/08/2017

 Lever de lune avec le banc de nuages

     Ombre de la terre en bas à droite.

 

 

 

 

 

 

Retour des nuages.

 

 

 

  Photos prisent depuis le belvédère de Fourvière à Lyon le lundi 7 août entre 21h05 et 21h16.

 

Lire la suite

Lundi soleil...#41

23 Juillet 2017 , Rédigé par covix Publié dans #Défi, #Bernies, #Rouge, #Lundi, #Poésie

 

Pour lundi soleil de Bernieshoot

En ce mois de juillet, le rouge,  s'invite dans la nature et sur la toile.

 

 

L'amour Rouge!

 

 

Le chemin adon se pare de ses couleurs d'été,

Blanche marguerite, or du bouton, bleuet, le beau coquelicot,

Rouge, couleur pour un voyage affrété,

Le coeur battant, les joues pivoine, long bécot,

Frétillant dans l'onde, agréable beauté du vivaneau,

Dans les turquoises de l'eau,

Sensible et monarque symbolique amaryllis du pâle au flamboyant,

Parfois andrinople, aussi bel anagallis, amour rougeoyant,

Amoureux de l'aiguille rouge, plaisir de l'alpiniste,

Pour un rubis du couchant ne résiste...

 

Sur tes lèvres le carmin effronté,

Que l'on vient apprécier, loin d'être éhonté,

Couleur de soie qui enlace les corps,

Que point la nuit, le jour n'endort,

Dans ce décor opéra où nul héros ne tombent,

Juste à Éros... ils succombent,

Se tailladent, amour adolescent,

Aux mélangent des sangs,

Signe indien qui lie les êtres à la vie, à la mort,

Carton rouge pour celui qui détruit la photo!

Tourment pour l'amour secret qui chante ivre mort,

De s'être donné simplement loin de son extase,

Enchantement entremêlé comme au feu... s'embrase,

Mélangent des âmes vers l'Éden porté par l'oiseau cardinal,

Éros ceint leurs têtes d'une couronne teinte de cinabre,

Houx flagellant les corps agités, extase de la pâleur du canal,

Pureté de la force amoureuse, générosité de sabre...

Corps nus, enchaînés au sein du vert pré fort bien fleuri,

La toge garance effleure les âmes amadouées,

L'oiseau cardinal de son ramage les louer,

Inspiration du rouge pour un virtuel ami,

Pourtant pas si lointain qu'un Yanomami.

 

Covix-lyon©20/06/2011

    

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>